Yulyeong

Venez découvrir le monde des Fantômes...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un songe perdu...[Feat. Nakajima Liam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Nakajima Liam


Informations
Messages : 43
Points : 2389
Age : mort à 27 ans , 72 ans réellement

MessageSujet: Re: Un songe perdu...[Feat. Nakajima Liam]   Lun 16 Juil - 9:10

    Plus que d'avoir quelque chose de sexy ou non, c'était très douloureux pour Liam de voir que toutes ces années, personne ne s'était jamais préoccupé du jeune homme. On l'avait laissé totalement livré à lui même et il avait fait de son mieux pour se battre avec ses propres armes. Ces vêtements témoignaient de la précarité de sa situation et même si il n'y pouvait pas grand chose, il voulait faire quelque chose pour y remédier ou au moins pour voir un sourire de dessiner sur le beau visage de son protégé.

    Pourquoi avait t'il soudainement eprouvé l'envie de l'embrasser et qu'il l'avait fait ? Surement pour la meme raison que le jeune Kotaro souffrait de ne pas pouvoir le prendre en photo. Quand il etait petit, il n'avait jamais plus le prendre dans ses bras. Il etait totalement inconsistant, une brise de vent frais. 
    L'envellope donnée par le bracelet etait vraiment précaire et ne lui permettait pas de faire tout ce qu'il voulait mais seulement certaines de ces petites choses qui le mettaient tellement en joie. Ça lui suffisant amplement.
    Le reste de la journée fut tranquille. Liam était heureux et ça se voyait. Et général, sa joie était contagieuse pour tout le monde. Il ne raconta par contre à personne la raison de son contentement, parce que c'était une histoire qui pour l'instant devait rester entre Liam et le plus jeune.
     
    Apres de rapide emplettes en ville, le fantôme se rendit à son cours du soir, comme tous les jours. La etait la raison de sa présence dans cette ecole. Non, les fantômes ne faisaient pas que la hanter. Ils n'étaient pas non plus des professeurs à proprement parler, mais avaient quelque chose d'important à transmettre aux élèves de cette ecole : un don, une philosophie de vie, une passion. Chacun des élèves devenaient ainsi des enfants a part entière. Quand l'heure de partir viendrait alors ils seraient tous sur de laisser quelque chose qui montrerait qu'ils avaient existé.
    Il etait tout particulièrement apprécié. Pas très porté sur la discipline et utilisant de drôles de méthodes, on venait volontiers se prêter au jeu, essayer les instruments, découvrir leur histoire, et le plus important, créer quelque chose qui leur ressemblait.

    Ce jour la, il enseignait l'art de l'improvisation aux élèves. Art qui s'était totalement perdu avec l'informatique, et qu'il avait connu lors de ses débuts à la Nouvelle Orléans. Elvis faisait de l'impro, tous les rockers de cette époque le maitrisait et ça donnait une saveur authentique à chaque morceau, quel qu'il soit. 
    En deuxième partie, il enseigna un peu de l'histoire du saxophone. Mais ce fut très (trop ?) rapidement terminé et il relâcha les élèves. Sauf un, dont il sentit le regard vif sur lui. Un regard de photographe. 
    - Euh…je me suis permis de prendre quelques photos. Si…si ça ne dérange personne, ce serait sympa de…de faire une sorte d’album. Un…album souvenir ?
    Liam l'observa longuement. Un album souvenir ? C'était une idée d'une rare gentillesse. Une idée qui l'aurait bien poussé à lui sauter dans les bras si il n'avait pas appris à se retenir. A la place, il lui sourit largement, heureux.
     
    -C'est une idée merveilleuse Kotaro. 
    Comment quelqu'un d'aussi adorable pouvait être aussi seul ? C'était tellement, tellement triste. Mais tant que le jeune homme le lui permettrait, il l'aurait toujours lui, le rocker fantôme. Il le sentit venir s'asseoir près de lui, et il expliqua doucement comment accorder une guitare. Un moment de complicité qu'il n'avaient pas eu depuis des années et qui apparemment permis au jeune homme d'oublier quelques secondes son aversion du toucher puisque le fantôme put prendre plusieurs fois ses mains pour les placer sur les cordes de la guitare de débutant. Quand ils eurent finit et que les deux guitares sonnaient bien, Liam se leva avec un grand sourire.
    -Tu es plutôt doué de tes doigts ! Tu devrais venir ici et participer au cours un de ses quatre. Dit il en rangeant ses affaires, avant que le plus jeune ne l'interpelle.

    - En fait je suis là pour te demander…euh…c’est toi qui a mis tes affaires dans mon lit ? Enfin les vêtements et tout le reste. Parce que sinon je ne vois pas qui aurait pu les poser là…
    Liam l'observa, d'abord surpris, puis amusé. Il n'avait pas compris alors ?  Ça se voyait que personne ne lui avait offert de cadeaux depuis bien longtemps. Peut être aurait il du tout simplement lui faire un papier cadeau ?
    - C’est à toi ou pas alors ?
    -C'est effectivement moi qu'il les aie mis la, mais c'est a toi.
    Le jeune homme le regardait d'un air ahuri, qui lui disait bien qu'il n'avait toujours pas compris. Liam rit doucement, le trouvant adorable et s'approcha de lui.
    -C'est un cadeau. J'ai toujours eu envie de t'en faire... Mais ma condition ne me le permettait pas.
    Il eut un air triste en repensant à cette longue période d'errance qu'il avait du supporter depuis qu'il était parti jusqu'à ce qu'ils se retrouvent ici
    -Tu sais...tu m'as énormément manqué ces dernières années.
    Il se dirigea tranquillement vers la porte de la classe et se tourna vers lui.
    -Tu viens ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Murakami Kotaro
Section Arts


Informations
Messages : 59
Points : 2405
Age : 19 ans
Autres : 1ère année - Section Arts

MessageSujet: Re: Un songe perdu...[Feat. Nakajima Liam]   Lun 16 Juil - 11:39

- C'est une idée merveilleuse Kotaro.

Le jeune homme baissa la tête pour cacher ses joues qui s’empourpraient. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas entendu un compliment qui lui était destiné. Comme il n’était pas exceptionnel, on ne lui disait jamais que ce qu’il faisait était bien, et surtout pas merveilleux. Il vint s’assoir pas loin de lui, le regardant faire quand il lui proposa de l’aider. Bien que récitent au début, il prit la guitare qu’il lui donnait et suivit ses indications, tiquant de moins en moins alors que le fantôme posait sa main sur la sienne. Une main froide et blanche, fine et jolie, comparée à la sienne, assez rude et basanée.

Il réussit finalement à sortir les mêmes sons que lorsque Liam grattait la guitare et il ressentit comme une légère satisfaction. Bientôt se fut terminé et le plus vieux alla ranger les instruments alors que le photographe se relevait.

- Tu es plutôt doué de tes doigts ! Tu devrais venir ici et participer au cours un de ses quatre.

Ici ? Sûrement pas. Il n’était pas fait pour être musicien, la photographie le satisfaisait amplement, et ce depuis des années. Et ça avait l’air dur d’apprendre d’un instrument. Kotaro se rappela soudainement de pourquoi il était venu à la base et en fit part au rockeur, qui le regarda avec un air abasourdi qu’il ne comprit pas. Qu’avait-il dit de bizarre ? Il lui demandait juste si les affaires sur son lit étaient à lui, rien de bien méchant.

- C'est effectivement moi qu'il les aie mis la, mais c'est a toi.
- A-A moi ? Mais…

Pourquoi lui donner ça ? Pourquoi à lui ? ça faisait longtemps que le jeune homme n’avait plus reçu de cadeau, il ne savait même plus comment on devait se comporter quand c’était le cas. Est-ce que c’était vraiment un cadeau ou juste un retour des choses pour avoir écouté sa musique ? Il était perdu.

- C'est un cadeau. J'ai toujours eu envie de t'en faire... Mais ma condition ne me le permettait pas.
- C-Cadeau ?

Décidément ce mot sonnait étrangement à ses oreilles, semblait faux dans sa bouche. Une foule de questions se bouscula dans sa tête. Devait-il dire merci ? Lui offrir quelque chose en retour ? Que devait-il dire ? Refuser ? Est-ce qu’on pouvait refuser un cadeau ? Non ce n’était pas convenable. Il commençait à paniquer quand heureusement Liam changea de sujet. Sujet qui le mit plus encore dans l’embarras. S’il lui avait manqué, il ne savait pas. Pour l’instant il ne ressentait pas ça. Il l’avait peut-être ressenti au début, d’où ses pleurs innombrables mais maintenant il vivait comme s’il avait toujours été tout seul, donc ce manque n’existait pas pour lui.

Dans ses pensées, il ne vit pas qu’il était en train de partir et ne réagit que quand il l’appela.

- Tu viens ?
- J'arrive.

Il se précipita dehors et ils remontèrent jusqu’à sa chambre. Les « cadeaux » étaient toujours posés sur son lit, à la même place que quand le fantôme les avait posés sûrement. Comme il ne savait si c’était pour lui, Kotaro n’avait pas osé les déplacer, de peur de froisser quelque chose.

- C’est pour moi alors ?

Il devait vérifier, avant de prendre. Le jeune homme était comme ça, ils s’assuraient toujours plusieurs fois de quelque chose avant d’agir. S’assurer qu’il y avait bien quelqu’un dans une pièce avant de lui parler et de ne pas passer pour un fou. C’est un exemple comme un autre. La première chose qu’il prit et qui l’intéressait plus que les autres fut l’une des 3 boîtes de confiserie. Dedans il y avait les manjû, qu’il aimait tant. Il n’en avait pas mangé des lustres et avait l’eau à la bouche. Pourtant il hésita longtemps avant d’en prendre un et ne le mangea pas. Il le regarda quelques instants et le donna à Liam. Bizarrement, il n’arrivait pas à manger alors qu’il le regardait. Il fallait qu’il ait l’impression que lui aussi mangeait.

Il mordit alors dans la pâtisserie et mit longtemps à l’avaler, profitant de chaque bouchée, chaque sensation qui le traversait. Ça faisait si longtemps…Des images de son passé lui revinrent rapidement, sa mère lui en faisait souvent avant…qu’il ne devienne « fou ». Avant qu’il ne lui en parle. Il chassa ces pensées trop douloureuses qui lui donnaient envie de pleurer et reposa la boîte en finissant son manjû. Là, Liam reposa aussi le sien.

Bien que le nounours soit mignon, les vêtements l’intriguaient. Il avait peur de les mettre, peur de paraitre stupide dans des beaux vêtements…peur de changer aussi. Pourtant quand le fantôme les lui tendit, il ne broncha pas et alla dans la salle de bain se changer. Enlevant son pantalon trop grand et son pull immense, il enfila le jeans noir avec, il faut le dire, une certaine difficulté. Il était plus serré qu’il ne le pensait. Enfin il ne lui collait pas à la peau, mais contrairement à ses autres pantalons on ne pourrait pas mettre un deuxième Kotaro dedans. C’est à ce moment-là qu’il se rendit compte à quel point il était mince. Il enleva ensuite son haut pour le remplacer par un sous pull fin en coton, noir lui aussi et en col V sur le devant. Là aussi il put se rendre compte à quel point il était mince. Il se sentait presque…tout nu.

Les cheveux en bataille qu’il oublia de coiffer, vu qu’il ne le faisait jamais, il sortit de la salle de bain pour demander l’avis du fantôme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuttyworld.forumactif.com/
avatar

Nakajima Liam


Informations
Messages : 43
Points : 2389
Age : mort à 27 ans , 72 ans réellement

MessageSujet: Re: Un songe perdu...[Feat. Nakajima Liam]   Mar 17 Juil - 1:06

    A-A moi ? Mais…
    Pas tellement étonnant. Il n’empêche que son air ahuri fit se serrer son cœur. Il aurait du avoir une vie douce et insouciante, ou on aurait fêté son anniversaire et on l'aurait surpris avec des cadeaux. Au lieu de cela, on aurait dit que le jeune homme lui avait posé une bombe sur le lit. Il ne savait pas comment réagir...Le pauvre garçon.
    Alors, le fantôme décida de préciser sa pensée pour qu'il finisse par se rendre à l'évidence....Malgré les années, Liam était toujours aussi protecteur. Le grand but de sa vie avait surement été de mourir tot et de revenir pour s'occuper de Kotaro quand il allait au plus mal...Bien que ces dernières années avaient étées un échec...Il comptait bien se rattraper et le rendre heureux, d'une facon ou d'une autre.


    Au début, il fallait avouer qu'il avait longuement hésité. Ca faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus, et il se demandait si le jeune homme avait des gouts identiques au petit garcon qu'il avait autre fois connu. Mais il décida de faire confiance à son instant. Il aurait bien l'occasion de faire d'autre cadeaux quand ils auraient passé un peu de temps ensemble. Il aurait bien offert quelque chose en rapport avec la photographie, mais il n'y connaissait rien et trouvait de toute façon ca trop cliché.
    C-Cadeau ?
    -Un cadeau, oui...
    Il le regarda en penchant la tete sur le coté, et l'invita à rentrer à sa chambre. Docilement, l'élève sortit de la salle de musique et ils commencèrent à marcher dans les couloirs sombres et froids. C'était justement ce genre d'ambiance qu'il détestait....Le noir, le froid, l'humidité.... Ca sentait comme la mort...
    Instinctivement, il eut un frisson, comme si il pouvait souffrir du petit vent glacé.

    Heureusement, quelques marches sinueuses et il purent quitter les couloirs froids marqués par la présence de tous ces revenants dans cette école, pour l'ambiance chaude de la chambre de Kotaro. Finalement, lui qui l'avait trouvée froide et impersonnelle quelques heures auparavant, s'y sentait déjà....Plus ou moins chez lui...C'était étrange pas vrai ? Il avait cette drôle de sensation dans la poitrine qui lui disait que sa place était près de Kotaro et nulle part ailleurs. Malheureusement, il n'était pas sur que son jeune ami ressente la même chose que lui, vu comment il avait évité de lui répondre quand il lui avait dit qu'il lui avait terriblement manqué.

    Il pouvait parfaitement le comprendre, bien évidemment. Il n'avait pas été là pour lui pendant 10 longues années, et maintenant qu'il revenait soudainement dans sa vie, il lui disait qu'il voulait prendre soin de lui et lui donner ce dont il avait manqué, ou au moins dans la mesure du possible.
    Bien qu'il ne pouvait pas vraiment lui donner des richesses, une vie de famille normale, l'oubli de celle qu'elle qui l'avait tellement souffrir, mais il pouvait l'aider à panser ses blessures. Lui donner un amour sincère.
    C’est pour moi alors ?

    Le jeune homme s'installa sur le lit du jeune, si léger que les draps ne se défirent pas d'un pouce, et acquiesça doucement, amusé et attendri devant son air émerveillé. Le jeune homme s'attaqua en premier à la boite de manju. Il s'était toujours demandé quel goût ca pouvait bien avoir...Il faut dire qu'a son époque, à Hokkaido, ca n'existait pas...
    Voir les autres manger alors qu'il en était incapable était dur... Ca lui rappelait que même si ils le voyaient...Il n'appartenait pas au monde des vivants, et qu’inévitablement, le mur qui le séparait de la personne qu'il aimait le plus était indestructible.

    Preuve, encore une fois, de l'innocence et de la douce gentillesse de ce jeune homme, celui ci lui tendit subitement l'un de ses manjus...
    Un peu étonné, le jeune homme prit tout de même la pâtisserie dans sa main, et regarda Kotaro manger le sien, avec le genre d'expression sur le visage qu'il aurait aimé figer dans le temps, lui aussi, tant elle était magnifique.
    Il sourit doucement, émerveillé, et lutta contre l'envie de lui demander ce qui le rendait si heureux pour ne pas casser ce merveilleux moment. Puis il prit calmement la petite boite pour y glisser le manju qu'il n'avait évidemment pas touché, afin de pouvoir le regarder découvrir ses autres cadeaux.

    Il observa un bon moment le nounours qu'il lui avait acheté, avec cet adorable petit sourire sur les lèvres qu'il adorait tant.
    Puis son regard se posa sur les vêtements, qu'il observa avec une certaine crainte au début, se demandant sûrement si ils n'allaient soudainement pas l'attaquer ou quelque chose comme cela.
    Le jeune homme lui tendit simplement la petit pile, le poussant à aller au moins les essayer. Il pourrait toujours les ramener si jamais ils ne lui plaisaient pas.
    -Va les essayer...Ah et tu devrais sourire plus souvent...Tu es magnifique quand tu souris.

    Il rit doucement quand il vit le jeune homme s'empourprer et s'enfuir rapidement vers la salle de bain.

    Patiemment, le jeune homme attendit qu'il enfile l'une des tenues, puis qu'il sorte de la salle de bain pour le laisser l'admirer. Sous le choc, le jeune homme se redressa jusqu'à se lever, le regardant, bouche bée.
    Il était magnifique. Malgré le fait que le jeune homme soit nettement très mince, les vetements étaient parfaitement à sa taille et mettaient doucement en valeur la douceur de ses traits et sa stature.
    S'approchant du plus jeune, il entreprit de glisser ses petites mains dans les cheveux du jeune homme, pour les dompter seulement très légèrement et l'admira.

    -Tu es très beau...Ca te va vraiment très bien...


    Il déposa le bout de ses doigts sur sa joue, et une drole de courant électrique le traversa...Il se perdit dans son regard d'encre, et pendant quelques secondes, il crut qu'il allait l'embrasser...pendant quelques secondes seulement, avant qu'il ne se reprenne et lui sourit.
    -Tu veux que je reste un peu ? Ou Tu préfères que je m'en ailles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Murakami Kotaro
Section Arts


Informations
Messages : 59
Points : 2405
Age : 19 ans
Autres : 1ère année - Section Arts

MessageSujet: Re: Un songe perdu...[Feat. Nakajima Liam]   Mar 17 Juil - 23:05

Kotaro n’était pas si bête, il connaissait certaines choses sur les fantômes qu’on leur avait enseignés ici même, à l’académie. Il savait donc qu’ils ne mangeaient ni ne buvaient, qu’ils partaient parfois dans un endroit connu d’eux seulement et que le repos était la seule chose qu’ils avaient en commun. Alors il n’avait pas fait ce geste pour que Liam mange aussi, mais pour qu’ils aient un semblant de repas. Le jeune homme ne pouvait pas manger si la personne près de lui ne faisait pas la même chose. Dans le cas d’un fantôme, juste tenir des baguettes avec de la nourriture dedans suffisait. C’était psychologique, on ne pouvait rien y faire.
Le nounours lui rappelait quelque chose, il avait l’impression de l’avoir déjà vu. Son enfance sûrement. Donc son attention se dirigea vers les vêtements, qu’il n’osa pas toucher de prime abord. Il fallut que Liam les lui tende pour que, gêné, il les prenne dans ses mains.

- Va les essayer...Ah et tu devrais sourire plus souvent...Tu es magnifique quand tu souris.

La bouche de Kotaro s’ouvrit sans pour autant sortir aucun son et il couru jusqu’à la salle de bain où il s’enferma, perturbé par ce que le fantôme venait de lui dire. M-Magnifique ? Pourquoi ça le gênait et lui faisait autant plaisir ? Il décida d’oublier et enfila les vêtements avec délicatesse, de peur de les déchirer. Ça lui allait comme ça devait aller à une personne normale, pourtant il se sentait serré comme si la taille était trop petite. C’était bizarre. Et quand il sortit de la salle de bain, c’était avec la crainte de paraitre ridicule.
Ses yeux évitèrent de rencontrer ceux de Liam alors qu’il s’approchait de lui. Il s’attendait à une critique, comme quoi c’était trop moche sur lui, ou qu’il était trop mince pour avoir aucun style mais…à la place il passa sa fine main dans ses cheveux, le faisant sursauter tellement il ne s’y attendait pas.

- Tu es très beau...Ca te va vraiment très bien...
- Euh...merci ?
Décidément Kotaro n’était pas habitué aux compliments, on aurait dit un poisson hors de l’eau ! Avec sa bouche ouverte et son air ahuri. Surtout quand le fantôme fut si près de lui que s’il avait eu un souffle, il l’aurait senti. Trop près peut-être, vu qu’il pouvait voir les détails de l’iris de ses yeux, ambrés et brillant malgré son statut d’homme mort. Il y brillait encore une petite étincelle et peut-être était-ce la raison pour laquelle il était toujours là aujourd’hui. Ses yeux, il les avait tellement vus, il s’en rappelait maintenant…
Le rockeur s’écarta si rapidement qu’il ne comprit pas ce qu’il se passait et frotta nerveusement ses mains sur le jeans.

- Tu veux que je reste un peu ? Ou Tu préfères que je m'en ailles ?
- Euh…je ne sais pas.

Il faut dire que là il lui posait une question dérangeante. Voulait-il qu’il reste ou allait-il le chasser ? Est-ce que leur relation ne dépendrait pas de sa réponse ? Il ne se sentait pas encore totalement à l’aise avec Liam, mais avait si peur de le décevoir en même temps…c’était comme un sentiment qu’il connaissait déjà, ancré en lui depuis longtemps. La peur de décevoir quelqu’un à qui on tenait…on tenait ? Est-ce qu’il tenait au rockeur ou n’était-ce qu’un résidu du passé ? Tellement de choses avaient changé maintenant, il n’était plus sûr de rien. Entre adulte et enfant, le fossé était grand. Trop grand, tous les deux le savaient bien.

Mais au fond oui, il avait bien envie qu’il reste quelques minutes de plus. Juste quelques minutes. Se grattant l’arrière du crâne et se décoiffant au passage, chose qu’il faisait souvent, il finit par tripoter nerveusement ses nouveaux habits et ses yeux se posèrent sur ceux qui restaient sur le lit, deux autres tenues. Ce qui lui donna une excuse.

- Je n’ai pas fini d’essayer tout…ça. Et…il me faudrait un avis. Enfin si tu veux seulement.

Mais il n’avait pas besoin de dire ça pour savoir que Liam resterait. S’il avait posé la question d’ailleurs, c’était bien pour savoir s’il pouvait rester ou pas. D’ailleurs son sourire à ce moment-là le fit un peu rougir. Il avait l’air content de rester avec lui, alors même s’il ne le montra pas tout de suite, Kotaro était content aussi.
Il essaya les vêtements restants, qui d’après le fantôme lui allaient tout aussi bien. Mais pour finir la soirée il remit ses vieux habits dans lesquels il se sentait quand même un peu mieux et que, il faut l’avouer, il aurait du mal à quitter pendant un certain temps.
Liam resta au final plus longtemps que prévu. Le photographe mangea des manjû pour se remplir l’estomac et quand ce fut fait, il ne tarda pas à aller se coucher. Epuisé par cette journée étrange et pleine de surprises (il avait reçu des cadeaux !!), il s’endormit avant de savoir si le fantôme resterait là cette nuit.

[THE END]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuttyworld.forumactif.com/

Contenu sponsorisé


Informations

MessageSujet: Re: Un songe perdu...[Feat. Nakajima Liam]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un songe perdu...[Feat. Nakajima Liam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Je croit que je me suis perdu [ Feat Anfelina ]
» (en construction) Liam l'enfant perdu
» Un amour perdu retrouvé- feat Kendall C. Cruz
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yulyeong :: Académie Yulyeong :: Bâtiment A :: Bibliothèque-