Yulyeong

Venez découvrir le monde des Fantômes...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Wright Sun Hee - & The Sun's Shining ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Wright Sun Hee
Section Langues


Informations
Messages : 34
Points : 2360
Age : 18 ans
Autres : 1ère Année - Section Langues

MessageSujet: Wright Sun Hee - & The Sun's Shining ♥   Mar 5 Juin - 20:23









Wright Sun Hee
Maddy'n

AGE : 19 ans.

FREQUENCE DE RP : Peut être 2 par semaines ! En tout cas je vais essayer ^o^

FREQUENCE DE CONNEXION : Tous les jours sauf exceptions ~

AVATAR : Kim Shin Yeong
NOM : Wright.

PRENOM(s) : Sun Hee.

AGE : 18 ans.

DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 17 Septembre, Londres.

NATIONALITE : Anglo-Coréenne.

GROUPE : Munyeo.

ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle.

ANNEE SCOLAIRE : 1ère Année.

SECTION : Langues.
Caractère
Nous savons tous ce qu’est un ange, et nous en avons tous plus ou moins la même vision. Et ceux qui connaissent bien Sun Hee, vous le diront : Cette fille est un ange ! Un sourire chaleureux sur les lèvres, une gentillesse et un courage à toute épreuve, cette jeune fille est prête à tout pour aider les autres. Elle se soucis tellement des autres, qu’elle oublie parfois qu’elle aussi peut avoir des problèmes. Une détermination et une persévérance comme on en voit peut chez les jeunes. Quand Sun Hee prend une décision, elle ne la lâche pas ! Elle pourrait même être condamné qu’elle lutterait quand même jusqu’au bout. On pourrait la croire calme, timide, mais bien au contraire, la jeune fille déborde d’énergie. Surement les effets secondaires des vitamines qu’elle prend quotidiennement. Même si ces vitamines sont à la base la pour lui permettre de rester en bonne santé. Car oui, Sun Hee est d’une nature très fragile, et tombe très souvent malade. En quoi ça importe sur son caractère ? Et bien, ça la rend plus déterminée, mais aussi plus craintive du monde extérieur. A passer la moitié de sa vie enfermée dans un hôpital, on finit par avoir peur de l’extérieur. Elle a peur d’être seule dans des lieux inconnus mais en même temps, elle a peur de la foule. Oui, c’est un peu difficile à comprendre, mais quand on la connait un peu mieux, tout devient relativement plus simple.

Logique et pourtant rêveuse, Sun Hee sait équilibrer des éléments contradictoires sans pour autant être skyzophrène. Il faut savoir qu’elle adore les couleurs claires, et pourtant, elle a peur du blanc. Une pièce trop éclairée peut l’effrayer, de même qu’une pièce trop sombre. Elle sait contrôler ses envies sur tous les plans, sauf quand il s’agit d’aider quelqu’un évidement. Légèrement timide avec ses ainés, elle est à l’inverse très expressive avec ses cadets. Elle a parfois même ce coté maternelle qui ressort un peu trop. D’ailleurs, elle s’en veut d’avoir abandonné ses frères. Sun Hee culpabilise parfois pour peu, sans raison apparente, elle a l’art de se torturer l’esprit avec des choses sans importance pouvons nous dire.

Elle est très observatrice. Je sais, on s’en fiche me direz-vous, et pourtant, cela à sa petite importance. Car elle fait attention à tous les petits détails et à une mémoire visuelle très impressionnante. Ce qui relève aussi son gout pour tout ce qui est artistique. D’ailleurs, même si la jeune fille n’est pas vraiment superficielle non plus, elle aime détailler l’apparence des choses. Elle pense que l’on peut apprendre tout de même pas mal de choses sur une personne rien qu’en regardant comment elle s’habille. Elle-même fait attention à son physique, mais ça, c’est surtout car Mademoiselle espère encore pouvoir croiser le prince charmant.

Les histoires d’amours ? Elle y croit ! Ou disons plutôt qu’elle veut y croire. Elle ne rêve pas d’un chevalier sur son blanc destrier, non ! Seulement d’un garçon, qui pourra l’aimer et être honnête avec elle. D’ailleurs, elle n’aime pas le mensonge. Elle préfère être blessée par la vérité, plutôt que protéger par le mensonge. Oui, il se pourrait bien qu’elle soit en réalité sadique avec elle-même.

Trop curieuse pour une fille de son âge, cela lui a déjà causé quelques problèmes. Car la jeune fille regarde et écoute tout ! Il vous sera difficile de lui cacher quelque chose, car elle est prête à tout pour trouver ou savoir ce qu’elle cherche. Et s’il faut, elle cherchera même dans les dossiers de la police. Oui, cette fille n’a peur de rien ! Ou alors elle est complètement inconsciente, voyez les choses comme vous préférez.

D’ailleurs, vous pensez désormais que Sun Hee est une fille sage, gentille et adorable, une poupée ou un ange n’est ce pas ? Mais ça, c’est parce qu’aucun d’entre vous n’a essayé de l’énerver encore. Demander à ce jeune fantôme qui l’a fréquenté pendant quelques semaines, il vous dira que c’est une furie. Car oui, quand Sun Hee est énervée, elle ne l’est pas à moitié, et le montre bien. Hurlements, objets volants dirigés droit sur vous, un peu comme celle des couples qu’on voit dans les films ! Pour autant, Sun Hee n’est pas rancunière. Pour elle, tout sera bien vite oublié. La solitude lui fait peur, c’est surement pour ça qu’elle est prête à tout garder pour elle.

Vous pensez désormais tout savoir sur elle ? Pourtant vous êtes encore très loin du compte, mais ne vous inquiétez pas, vous apprendrez vite à la connaitre, et elle aussi… !

Histoire

« Je me suis marié à Londres pour la première fois à 23 ans, peu après l’obtention de mon diplôme d’avocat avec celle qui partageait déjà ma vie de l’époque, Amanda, qui est également la mère de mon premier fils, Jay. Notre mariage ne fut pas comme celui des contes de fées, nous n’avons pas eut le droit au fameux « Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ! ». Nous, nous avons eut le droit au divorce. Mais pas non plus le divorce que l’on peut voir dans les films ou les couples se battent pour tout et pour rien. Disons simplement que la flamme entre Amanda et moi s’était éteinte. Pour autant, nous restions tout de même de bons amis, ne serait-ce que pour préserver un peu d’équilibre pour Jay. En ce qui concernait sa garde, nous avions réussit à aboutir à un accord correct : Partage de la garde de Jay à deux semaines sur quatre. A cette époque, il avait déjà deux ans ! Puis j’ai rencontré Min Yeong ! Je vous éviterais tout les détails de notre rencontre et de notre vie de couple, mais pour faire simple et court, je vous dirais que cinq and après notre rencontre, Min Yeong mit au monde une adorable petite fille, Sun Hee ! Après elle, vint la naissance de deux autres petits garçons : Junho et Jin Sû, ayant respectivement 5 et 8 ans de différence avec leur grande sœur. Tout se passait bien, aussi bien sur le plan familial que sur celui du travail. De plus, j’avais récupéré la garde complète de Jay à l’âge de ses douze ans. Enfin, c’est lui qui l’avait décidé. La seule inquiétude que je naissais était destinée à Sunny. Il lui arrivait de fixer le vide, de saluer ou parler toute seule. Etant d’une nature fragile et continuellement malade, nous pensions dans un premier temps que son état physique fatiguait également son esprit. Avec le temps, je me remis à penser à des choses que me disait ma grand-mère étant enfant, mais je n’en touchais mot ni à Sunny, ni à ma femme, mais je me demandais si cette petite ne voyait pas tout simplement les fantômes. »
Wright Taylor - Père de Sun Hee.

« Il me semble que nous avons déménagé le printemps qui suivi mes 20 ans. Un déménagement un peu compliqué pour tout le monde. Il ne s’agissait pas d’un petit voyage à l’autre bout du pays, non non, il était question de partir pour la Corée. C’est Min Yeong qui avait fait cette demande. Le magazine pour lequel elle travaillait lui avait proposé un poste plus important là-bas. Elle avait accepté pour deux raisons, le poste en lui-même, et le fait de retrouver les siens. Elle allait là-bas pendant l’été, à peu près une fois tous les deux ans avec Sunny, Junho et Jin Sû. Généralement, mon père restait à Londres pour ses affaires tandis que moi j’en profitais pour rendre visite à ma mère. C’était d’ailleurs elle qui s’était le plus opposé à ce déménagement. Elle ne voulait pas que je parte aussi loin. Mais j’avais passé vingt ans, et j’étais désormais libre de vivre ou bon me semblait. Mais je n’avais que mon absence risquait de couter cher, notamment pour Sunny. J’ai donc pris la décision de m’envoler avec eux. Comme « les enfants », j’avais appris le Coréen. Même si je n’étais aucunement lié à ce pays, j’avais décidé d’écouter les leçons que donnait Min Yeong aux autres, pensant que ça pourrait peut-être me servir un jour ; la preuve ! Dans mes souvenirs, tout se passait bien, si ce n’était que l’état de santé de Sunny s’était dégradé quelques années après. Elle semblait plus perdue qu’à son habitude. J’ai toujours été persuadé qu’elle me cachait quelque chose, mais je n’ai jamais réussi à la faire parler. Elle n’a jamais été très bavarde cette petite. Je me rappelle également qu’elle montrait un assez grand intérêt pour les affaires de notre père, mais je n’ai jamais vraiment compris pourquoi. Elle suivait toutes ses affaires. J’avais pensé qu’elle souhaitait devenir avocate à son tour, mais visiblement non. Je me rappelle de cette première histoire dont elle s’était mêlée… C’était celle de se gamin retrouvé brulé… Sungha me semble. Cette affaire avait la une de tous les journaux, et notre père était l’avocat chargé de l’accusation. Je n’ai jamais bien compris pourquoi elle avait mit tant de cœur dans cette affaire, à tel point qu’elle s’était enfuie de l’hôpital pour pouvoir assister au procès. Elle n’avait pourtant que quinze ans »
Wright Jay - Demi-frère de Sun Hee.

« Je n’étais pas croyant, et je n’aurais jamais cru qu’il y ait une vie après la mort. Mais cette vérité, je la découvris très rapidement. J’avais 17 ans quand ma vie « prit fin ». Si l’on peut vraiment dire que c’était la fin car, je continuais d’errer sous la forme d’un fantôme. Je pensais que c’était comme dans les films, que les gens ne me voyaient pas, et que je pouvais leurs faire peur en bougeant des objets ou autres, mais non, certains me voyaient, d’autres non, et je n’avais aucun moyen pour déplacer les objets. J’étais juste condamné à vivre éternellement dans l’ennui et la solitude. C’était cool… Enfin, ça c’est que je pensais avant de la rencontrer. Cette gamine à l’accent étrange. C’était la première à me parler depuis ma mort. D’habitude, les vivants se contentaient simplement de me regarder avant de continuer leur route, mais jamais ils ne me parlaient. Dans un premier temps, je fus étonné de son comportement, et puis rapidement, je compris que cela n’était pas sans intérêts. Ce qui l’intéressait, savoir comment j’étais mort, et par qui ! J’ignorais ses questions et m’enfuit. Puis je me mis à réfléchir à tout ça dans la soirée. Pourquoi cela pouvait-il l’intéresser ? Les jours qui suivirent, je restais collé aux pompes de l’avocat de l’accusation. L’accusé, qui était également mon beau frère et bien mon assassin, avait bien dissimulé les preuves qui pouvait le faire juger coupable, et même cet avocat – qui pourtant avait une excellente réputation – n’arrivait pas à trouver quoique ce soit contre lui. Je passais donc mon temps à le suivre, espérant que l’affaire avance, et que l’on puisse me rendre justice, même si j’étais mort. Qu’est ce que je vous disais déjà ? Ah ouais, je suivis Wright – l’avocat – à son bureau pendant plusieurs jours, puis un soir, alors que je m’ennuyais, je le suivis jusqu’à chez lui. Au début, je ne passais les murs de la maison, et l’observait depuis une fenêtre, rager sur cette affaire dans laquelle il ne trouvait aucun indice. Même moi, j’étais attristé de constater que seul, il n’aurait aucune chance. Il passa plusieurs nuits blanches, et au bout de deux jours, il finit par s’endormir sur son bureau. Au milieu de la nuit, une jeune fille passa, recouvrant son corps d’une couverture qui semblait assez chaude. Probablement était-ce sa fille. D’ailleurs, son visage ne m’était pas inconnu : C’était la fille à l’accent étrange ! Dans ma tête, tout cela ne fit qu’un tour ! Si j’arrivais à entrer en contact avec elle, alors je pourrais lui dire ou se cache les preuves, et elle pourrait aider son père ! Ce n’était certainement pas par hasard si elle avait essayé de me parler.
Mes théories prirent formes et se confirmèrent les jours suivants. Je continuais de suivre Wright, puis un soir – il me semble que c’était deux jours après être venu chez lui pour la première fois – je me décidais à prendre contact avec la fille. J’attendis qu’elle soit seule pour aller l’aborder. D’ailleurs, ce n’étais pas vraiment une chance pour elle, car elle était sous la douche. Je l’avoue, j’en avais profité pour la détailler jusqu’à ce qu’elle remarque ma présence. Je crois que je ne pourrais jamais oublier à quel point sa réaction fut… Expressive ? Elle se mit à hurler ! Je crois que si j’avais été encore vivant, mes tympans auraient explosés.

    Sun Hee – KYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! VA T-EN ! AAAAAAAAAAAAAAAH !
    Sungha – Attend ! S’il te plait, calme-toi trente secondes ! S’il te plait !
    Sun Hee – AAAAAAAAAAAAAAH !
    Une série d’objet non identifiés traversèrent la pièce. Je crois qu’ils m’étaient destinés, mais ils ne faisaient que passer à travers « mon corps ». Je crois que c’était ça façon de me demander de partir. Rapidement, les gens présents dans la maison s’inquiétèrent d’entendre des tels cris, et se précipitèrent devant la porte de la salle de bain.
    Jay – Sunny ? Sunny ! Que se passe t-il ? Sunny, réponds-moi !
    Sun Hee – Je… Ce n’est rien… Il… Il y avait juste une énorme araignée ! Ce n’est rien…
    Elle me faisait signe de partir en même temps qu’elle répondait au garçon. Je ressortis donc de la même façon que j’étais entré. Je remarquais au passage qu’à part « Sunny », personne d’autre n’avait la capacité de me voir dans cette maison. Je me rendis dans sa chambre pour l’attendre, espérant pouvoir parler avec elle. Je vous l’accorde, la regarder sous la douche n’avait pas été une idée judicieuse. Au bout d’une vingtaine de minutes, elle débarqua dans sa chambre, et semblait furax en me voyant. D’ailleurs, la crise qui suivit le montrait bien.
    Sun Hee – Toi ! Je peux savoir que tu faisais exactement ?!
    Sungha – Du calme, gamine ! Je voulais juste te parler !
    Sun Hee – Me parler ? Me parler ?! Il y a deux jours encore tu m’ignorais complètement !
    Sungha – Je sais… Mais c’était la première fois qu’on me parlait depuis…. Bref, j’ai des choses à te dire ! Ton père ne pourra pas résoudre cette affaire seul ! Dae Ri a trop bien dissimulé ses preuves !
    Sun Hee – Dae Ri ? C’est l’accusé ! Alors c’est bien lui qui t’as tué ?
    Sungha – Oui ! Nous nous sommes disputés, il venait de tromper ma sœur, et je le menaçais de tout lui révéler ! Il m’a donc poignardé, puis à fait bruler mon corps, pour qu’on ne retrouve aucune empreinte. Mais il l’a fait loin du lieu ou il m’a poignardé. C’est pour cela qu’il n’y a aucun indice au niveau du parc !
    Sun Hee –Est-ce que tu sais ou l’on pourrait trouver des preuves ?
    Sungha – Dans sa voiture, elle est à la casse ! Après m’avoir tué, il a tout caché dans le coffre de la voiture, et à prétendu qu’on lui a volé le soir du meurtre, tout ce trouve dedans ! Mais si on ne fait pas vite, elle risque d’être broyée rapidement !
    Sun Hee – A la casse ? Mais il faudra des jours aux enquêteurs pour la trouver ! Tu n’as pas autre chose ?
    Sungha – C’est une Toyota rouge ! Ca devrait limiter une partie des recherches ! Il faut que tu attendes le bon moment pour en parler à ton père ! Je continuerais de suivre l’enquête dans les jours à venir, et je te ferais signe quand tu pourras intervenir ! Je compte sur toi !
    Sun Hee – Hum ! D’accord !
    Sungha – Tu as un accent vraiment étrange pour une coréenne tu sais !
    Sun Hee – C’est surement parce que je ne le suis pas totalement !

Et les jours qui suivirent se passèrent comme nous l’avions prévu avec Sun Hee. Nous passions du temps ensemble, et avons appris à nous connaitre, en dehors de l’enquête. Elle était sympathique, et si j’ai eut la chance de la rencontre de mon vivant, je crois que j’aurais essayé de la séduire. Quelques jours passèrent et les enquêteurs finirent par trouver la voiture, et les preuves qui se trouvaient à l’intérieur. Nous étions si heureux avec Sun Hee, nous n’avions plus qu’à attendre le procès avec impatience. Seulement, elle fut internée la veille. Elle était très malade, et pour être certains que son état ne s’aggrave pas, ses parents la conduisirent à l’hôpital. Je restais près d’elle un temps, pour lui tenir compagnie, avant de la laisser pour me rendre au procès. Elle, était bien trop mal pour pouvoir ne serait-ce que quitter son lit. Le procès se déroula rapidement, Wright enchainait les preuves accablantes sur Dae Ri. Il ne fallut pas longtemps au juge pour rendre son verdique : Coupable ! Alors que le procès était terminé et que tous les participants quittèrent la salle, elle arriva en courant, pale et en sueur. Les siens coururent vers elle pour comprendre la raison de sa présence, et vérifié son état. Son regard croisa le mien, je me rapprochais doucement alors qu’elle me regardait avec interrogation. Je levais le pouce pour lui faire comprendre que tout était okey. Je n’oublierais jamais son sourire, et ce murmure qui eut du mal à franchir ses lèvres avant qu’elle ne s’évanouisse :
« On a réussi Sungha ! On a réussi ! ». Ce fut la dernière fois que je rentrais en contact avec elle. »
Choi Sungha - Fantôme «ami» de Sun Hee.

« L’état de ma fille se dégrada peu après cette affaire sur ce garçon retrouvé brulé. Déjà pendant cette affaire, son comportement était étrange, mais une fois close, il l’était deux fois plus ! Elle semblait continuellement à la recherche de quelque chose. Elle regardait continuellement partout autour d’elle. De plus, elle semblait très triste et très seule. En même temps des examens de santé, nous lui fîmes passer quelques examens psychologiques. Examens dont les résultats étaient très satisfaisants : Sun Hee était une fille très équilibrée, peut être juste fatiguée moralement par son état physique. On s’offrit donc quelques semaines de vacances en famille en Italie et en France, pour l’aider à oublier tout ça, je crois que ça lui fus bénéfique. Puis nous retournèrent un peu à Londres, chez mes beaux-parents. »
Wright Min Yeong - Mère de Sun Hee.

« Sun Hee a toujours été une petite fille extraordinaire ! Très belle, souriante, et toujours à veiller sur les autres, alors que c’était certainement elle la plus fragile de tous ! Ca me fit plaisir de voir toute la petite famille de mon fils nous rendre visite pendant l’été. Les garçons avaient tous bien grandi, quand à Sun Hee, elle semblait chaque jour rayonné un peu plus ! Mais son sourire ne pouvait chasser tous les maux, et encore moins l’inquiétude de ses parents. Et puis il y eut cette révélation qui pour le coup n’aida pas vraiment. Je crois que nous nous souvenons tous de ce diner.
    Sun Hee – Je vois les fantômes.
    MinYeong – Quoi ?!
    Sun Hee – Je vois les fantômes !
    MinYeong – Sunny, Chérie, tu te rends comptes des âneries que tu es en train de dire ?
    Sun Hee – Ce ne sont pas des âneries, je les vois, et je peux leurs parler, comme avec vous tous. Le seul problème vient du contact, je ne peux pas les toucher.
    MinYeong – Sunny, je t’en prie, arrête-toi là ! Les fantômes ça n’existe pas !
    Sun Hee – Maman ! Je n’ai plus cinq ans ! Si je te dis voir des fantômes, c’est parce que je les vois vraiment !
    MinYeong – On retourna faire des examens en rentrant à la maison ! Et toi, tu pourrais me soutenir au lieu de soupirer !
    Taylor – – Te soutenir sur quoi ? Elle est comme ma grand-mère, je ne vois pas ou est le problème !
    MinYeong – Quoi ?!
    Elisabeth – Laissez moi vous expliquer Min Yeong ! Comme vient de l’annoncer Taylor, Sun Hee est probablement comme son arrière grand-mère, June. Ma mère, June, me disait avoir vu des fantômes toute sa vie. Taylor n’est pas étranger à cette histoire d’ailleurs. Elle disait que si elle avait su être une aussi bonne inspectrice de police, c’était grâce à eux. Aucune hérédité ne peut être prouvée, mais Taylor, tu t’en doutais depuis quelques temps déjà non ?
    MinYeong – Quoi ? Tu savais que Sun Hee n’était pas comme tout le monde et tu ne m’as rien dit ?
    Taylor– Je ne savais rien, mais je m’en suis douté… Après cette affaire sur ce gamin brulé. Les propositions de Sunny tombait toujours juste, j’ai eut quelques doutes par la suite. Je suppose que c’était lui, Sungha, qui te disait tout n’est ce pas ?
    Sun Hee – Oui…
    Soudainement, le plus âgé de mon petit fils, Jay, se leva et quitta la table, à la fois incrédule et furieux. Nous ne le revîmes pas de la soirée. Plus tard dans cette même soirée, j’essayais de faire comprendre à ma belle fille que la particularité de sa fille n’était ni un problème ni un handicap pour elle.
    Elisabeth – Vous savez Min Yeong, ma mère possédait également ce don. Certes, c’est parfois effrayant à imaginer, mais elle ne pouvait pas s’en débarrasser. Ce n’est pas comme une dent douloureuse que l’on pourrait arracher, non ! C’était en elle, et pour toujours. Elle donc décidé d’apprendre à vivre avec, et dans faire une force. Sunny doit faire la même chose, elle semble déjà sur le bon chemin, mais pour que ça continue ainsi, il va falloir que vous l’aidiez.
    MinYeong – Je sais Elisabeth, je sais… Seulement, Sunny est déjà si fragile, et je ne veux pas qu’il lui arrive quelque chose ! Vous comprenez, après cette affaire dont parlait Taylor au diner, elle était tellement mal, tellement triste ! Je ne veux pas que tout cela puisse l’affecter autant ! Elle n’a pas besoin de plus de souffrance.
    Elisabeth – Ne vous inquiétez pas Min Yeong, si vous êtes la pour la soutenir, alors cette enfant n’aura pas à souffrir, jamais !

Tout ce petit monde reparti quelques jours après. L’annonce de ma petite fille commençait à se faire accepter, même par les plus jeunes de ses frères, qui ne cessaient de lui demander si eut aussi auraient le même don un jour. Seul Jay semblait rester septique sur le sujet, mais je pense que c’était bien plus profond que cela. »
Wright Elisabeth - Grand-mère paternelle de Sun Hee.

« Après notre retour de chez grand-mère Eli, tout repris son court normal des choses. Ma faculté à voir des fantômes faisait désormais parti de notre quotidien. Papa me demandait régulièrement si l’une des victimes de ses affaires n’étaient pas entrée en contact avec moi, et Jin Sû me demandait chaque soir de vérifier qu’aucun fantôme ne se cachait dans sa chambre avant qu’il n’aille dormir. Seul Jay ne voulait pas en entendre parler. Trois années passèrent, toujours rythmées par les cours, la maison et l’hôpital. Ce fut après avoir eut mon diplôme, à l’âge de dix-huit ans que Jay sembla enfin accepter l’idée que je puisse être « différente ».
    Jay –Un ami m’a parlé de ça, son frère est comme toi, je pensais que ça pouvait t’intéresser…
    Je tendis le bras pour saisir la feuille que me tendait mon frère. Je la dépliais rapidement afin de survoler son contenu.
    Sun Hee – Je ne savais pas que ce genre d’école existait…
    Jay – J’en ai parlé aux parents, tu es libre de prendre la décision qui te semblera juste.
    Sun Hee – – Je n’y vais pas !
    Jay – Pourquoi ?
    Sun Hee – Si je ne suis plus là, qui s’occupera de la maison, ainsi que de Junho et Jin Sû ?
    Jay –Ils sont grands maintenant, ils comprendront. Et puis pense un peu à toutes ses choses que tu pourras apprendre là bas ! Et puis, peut être que tu pourras découvrir d’autres facettes de ton don !
    Sun Hee – Je ne vois même pas pourquoi je t’écoute, tu n’as jamais accepté le fait que je puisse avoir ce don !
    Jay – C’est faux ! Je n’ai jamais accepté le fait que tu me l’ai caché pendant 15 ans !

C’était la première discussion digne de ce nom que j’avais avec Jay depuis ma révélation d’il y avait maintenant trois ans. Je pensais refuser, mais plus j’y réfléchissais, plus cela me tentait. Après des semaines de dilemmes avec moi-même, je décidais d’annoncer mon départ à ma famille. Bien que tristes, tout le monde prit accepta la nouvelle avec sourire et me laissa partir sans trop se plaindre. Même si je sais que ma mère était morte d’inquiétude à cette idée, en raison de mes antécédents de santé.
Aujourd’hui, je suis désormais en première année à l’académie Yulyeong, et j’espère simplement pouvoir survivre seule là bas ! »
Wright Sun Hee, peu après son départ.
En profondeur
« Est ce que je suis folle ? C'est la première question que je me suis posée lorsque j'ai compris que j'avais la capacité de voir des gens que les autres ne pouvaient pas voir. Dans un premier temps, j'ai eut peur. Peur qu'on me déteste et qu'on me rejette à cause de cela. Alors je l'ai caché. Pendant des années, je n'en ais jamais parlé. Aujourd'hui encore, je me tais à ce sujet. Je suis très sociale, et je m'entends assez bien avec tout le monde, mais les gens seraient-ils toujours aussi sympathiques à mon égard s'ils apprenaient la vérité ? Je suis sure que non.
Alors, oui, c'est parfois difficile à vivre. Avoir un secret qu'on ne peut révéler à personne, sous peine d'être prise pour une folle. C'est triste mais c'est la réalité. Même ma propre mère ne voulait pas me croire. Mais je ne peut rien y changer, alors j'apprends à essayer d'en faire une force, comme si cela faisait tout simplement parti de mon caractère. Yulyeong... qu'est ce que ça représente pour moi ? Je me pose encore la question, je n'ai toujours pas de réponse à donner. C'est un peu les deux côtés du miroir. Ma vision des choses peut sembler floue, mais c'est difficile de ce poser toutes ces questions du jour au lendemain... »


Dernière édition par Wright Sun Hee le Jeu 14 Juin - 17:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nam Hanae Mu
Jeongsin Jeune


Informations
Messages : 157
Points : 2399
Age : 17 ans / 3 ans
Autres : Wushu (Arts Martiaux)

MessageSujet: Re: Wright Sun Hee - & The Sun's Shining ♥   Mar 5 Juin - 20:31

    MUUUUUUUUUUUUUUU attaque ~

    C'est mon mienne alors pas touche, hein U.U

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yulyeong.1fr1.net
avatar

Ahn Seo Yoon
Section Sport


Informations
Messages : 252
Points : 2373
Age : 20 ans
Autres : 3ème année en section sport.

MessageSujet: Re: Wright Sun Hee - & The Sun's Shining ♥   Mar 5 Juin - 20:41

*Touche* x)

Bienvenue à toi en tout cas =D Bon courage pour faire ta fiche ! ^^
Bon je te dis pas si besoin hésite pas, tu demandes déjà surement à Mu ! =) Donc fighting pour faire ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Informations

MessageSujet: Re: Wright Sun Hee - & The Sun's Shining ♥   Mar 5 Juin - 21:03

shinyeooong ♥ elle est trop chou *-* réserve-moi un lien (a)
sinon bienvenue & fight pour ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Baek Tae Ra
Section Droit


Informations
Messages : 120
Points : 2365
Age : 20 ans
Autres : 3 ème Année - Droit.

MessageSujet: Re: Wright Sun Hee - & The Sun's Shining ♥   Mer 6 Juin - 15:14

Bienvenue :D & Fighting pour ta fiche. Trop kawai cette ulzzang *-*...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Wright Sun Hee
Section Langues


Informations
Messages : 34
Points : 2360
Age : 18 ans
Autres : 1ère Année - Section Langues

MessageSujet: Re: Wright Sun Hee - & The Sun's Shining ♥   Jeu 14 Juin - 17:35

Mu >> Mon Amour ! ♥ Je te suis entièrement réservée, ne t'inquiète pas ! ♥

Seo Yoon >> Future Belle-Soeur ! ♥ Merci ! ♥

Hee Yeon >> Merci ! & Bien sur, tu auras le droit à ton lien ! :D

Tae Ra >> Thanks :)

Je pense que ma fiche est terminée :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ahn Seo Yoon
Section Sport


Informations
Messages : 252
Points : 2373
Age : 20 ans
Autres : 3ème année en section sport.

MessageSujet: Re: Wright Sun Hee - & The Sun's Shining ♥   Jeu 14 Juin - 18:37



VALIDATION
Bravo à toi pour ta fiche Bichette \o/

Oh, cher membre de Yulyeong, par les pouvoirs qui me sont conférés, je te valide ! Tu peux dès à présent te chercher un camarade de rp, faire ta fiche de liens, ta chambre secrète ! Mais surtout, amuse-toi parmi nous, c'est le but !

Mais avant de partir, je vais te donner un lien magique où tu pourras faire toutes tes demandes diverses, si si, je suis trop gentil ! C'est ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Informations

MessageSujet: Re: Wright Sun Hee - & The Sun's Shining ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Wright Sun Hee - & The Sun's Shining ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le pasteur Wright serait-il un vendu ?
» Bonnie Wright [Validée par Samira]
» Sun's always shining and she needs love.
» What about playing chess?
» MC Cain battra le duo Clinton/ Obama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yulyeong :: Administration :: Les Documents Officiels :: Les Documents Validés-