Yulyeong

Venez découvrir le monde des Fantômes...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Talk to me... [PV JaeSuk]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Jung Hae Su
Section Arts


Informations
Messages : 32
Points : 2436
Age : 20 ans
Autres : 1ère année Arts

MessageSujet: Talk to me... [PV JaeSuk]   Mar 5 Juin - 2:49

Quoi de meilleur qu’une balade nocturne au sein du campus et dans ce superbe parc, éclairé seulement par la pleine lune. Il faut croire que notre HaeSu était d’humeur plutôt romantique ce soir, mais il n’y avait pas un chat, il allait devoir faire comme d’habitude et se contenter de sa seule présence. De toute façon il avait l’habitude d’être seul… Mais c’est vrai que ce soir, il aurait bien aimé être avec lui. Il soupira et continua donc sa balade, marchant lentement en regardant autour, les mains dans les poches. Sa journée avait été aussi ennuyeuse que les autres, c'est-à-dire qu’il l’avait passé seul, il ne l’avait pas croisé une seule fois aujourd’hui… Pourtant rien que de l’apercevoir, ça le rendait de bonne humeur alors qu’une journée sans, c’est comme si c’était une journée sans intérêt. Il n’arrêtait pas d’y penser dans son lit un peu plus tôt, mais impossible de dormir. C’est mauvais de trop réfléchir dans son lit, on ne trouve pas le sommeil comme ça.
C’est alors qu’il aperçu quelqu’un plus loin, il plissa les yeux histoire de mieux voir. Oh ! Est-ce possible ? Il s’approcha alors rapidement de cette personne à la silhouette familière, il ne la voyait que de dos mais il était certain de l’avoir reconnu, après tout il passe son temps à le regarder quand il est dans les parages. Il posa sa main sur son épaule, la retirant aussitôt.

« JaeSuk. »

C’était histoire de le prévenir qu’il était la derrière lui. L’autre se retourna alors et se fut le commencement de son passe temps favoris, le regarder. Il le dévisageait complètement sans rien dire, sans rien faire. S’il avait pu, il aurait sourit grandement, mais la, rien. Il était pourtant très heureux, il le voyait enfin, il l’avait même pour lui tout seul en ce moment, et il ne pouvait pas partir comme ça, il comptait le retenir un minimum de toute façon. Hors de question de laisser cette chance partir, c’était trop rare ce genre de moment seuls.

« Qu’est ce que tu fais là ? »

Oui allons directement à la chose, c’est vrai ça, pourquoi est ce qu’il se promenait aussi ce soir ? C’était quand même une superbe coïncidence. Comme si on lui avait gardé la surprise de le voir au soir, pour apprécier encore plus la compagnie de JaeSuk. Il le regarda puis s’assied sur l’herbe, le tirant par la manche pour qu’il en fasse autant. Comme ça il se sentira obligé de rester un petit moment avec lui et de discuter. C’est vrai que ces deux la n’étaient pas de grands bavards mais, HaeSu se sentait assez à l’aise pour parler normalement avec lui. C’est bizarre mais c’est comme ça. Il l’observa alors s’assoir près de lui, éclairé par la lune, hahhh… C’était vraiment romantique…

« En ce qui me concerne, je n’arrivais pas à dormir. Je pensais à toi dans mon lit, impossible de fermer l’œil du coup. »

Il le fixa alors, toujours aussi franc. Mentir ? C’était pas son truc, il balançait tout comme ça et tant pis pour les conséquences que ça engendre ensuite. De toute façon JaeSuk savait très bien comment il était, jamais mal à l’aise.

« Je t’ai pas vu de la journée alors je me sentais un peu triste, et quand je t’ai aperçue au loin, je suis directement venu te parler. Ça me fait plaisir de te voir enfin. »

En y réfléchissant ce n’était pas toujours bien d’être aussi franc, il faut penser à l’autre aussi. Et s’il ne voulait pas entendre ce genre de chose de sa part ? Si ça le mettait mal à l’aise ? Mais il ne pouvait tout simplement pas s’en empêcher, c’était plus fort que lui, il était la seule personne avec qui il se permettait tant de liberté. Il lui avait pas mal parlé de son enfance, de tout et de rien, il aurait même une fois faillit sourire. Et puis, il y a cette fameuse nuit… C’est vrai qu’ils avaient beaucoup bu, vraiment beaucoup, HaeSu était tellement saoul qu’il se collait à JaeSuk sans modération, ils ont fini par se retrouver au lit tout les deux, et pas pour dormir… Depuis cette nuit, HaeSu voyait JaeSuk différemment, il était beaucoup plus attaché à lui, et ce parce que ça avait été tellement différent de ce qu’il avait pu vivre avant. Il s’était sentit libéré, il savait que JaeSuk n’avait eu aucune arrière pensée, ils l’avaient fait parce qu’ils avaient eu envie et c’est tout. Enfin, l’alcool avait aidé aussi… non, l’alcool l’avait provoqué. Mais ils n’en avaient pas reparlé depuis, dès que leur conversation en arrivait à un certain stade, JaeSuk trouvait le moyen de fuir. Peut être que ce soir ils pourraient en parler… ? Peut être plus tard, pour l’instant il voulait profiter de lui, de sa présence, de sa voix. Il s’approcha légèrement de lui sans le quitter du regard. Il voulait être vraiment proche de lui. C’est vrai qu’il avait tellement peu de contact avec les gens qu’il profitait un peu de JaeSuk pour le toucher, mais le toucher très peu…

« Permets-moi de te dire que tu as des yeux magnifiques JaeSuk. Je pourrai les regarder pendant des heures sans me lasser. »

Et mince, il venait de recommencer, il ne faisait que de lui faire des compliments, il ne sait pas refouler ses sentiments. Il faut que ça sorte directement. Il détourna ensuite le regard, ne voulant pas trop le mettre mal à l’aise, il regarda alors le ciel.

« C’est marrant, je suis très bavard quand tu es à côté de moi, j’espère que je ne t’ennui pas, j’ai tendance à te dire les choses comme je les vois, je sais que tu n’aime pas trop ça. »

Il s’allongea ensuite dans l’herbe, fermant les yeux, il se sentait tellement bien comme ça en sa compagnie, quelle merveilleuse soirée.


Dernière édition par Jung Hae Su le Jeu 6 Sep - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Noh Jae Suk
Jeongsin Jeune


Informations
Messages : 35
Points : 2409
Age : 23 ans - 6 mois
Autres : Mannequinat

MessageSujet: Re: Talk to me... [PV JaeSuk]   Mar 17 Juil - 22:40

Il espérait tellement passer une bonne soirée, paisible, douce, tranquille que pour lui, c’était couru d’avance, tout allait bien aller. D’ordinaire, lorsqu’il espérait que tout aille dans son sens, il se contentait de se cloitrer ici ou là voire même de retourner dans « leur monde ». Mais ce soir, il se sentait en veine, un de ces trucs… Il avait une envie de sortir carrément irrépressible et une telle assurance que rien n’aurait pu le tenir écarté du parc de l’académie. Il sortait peu, très rarement, se sentait souvent mal à la vue des roses et avait des envies de « mourir » quand il assistait à une scène aussi pleine de romantisme que ce si clair soir de pleine lune dans ce lieu paradisiaque mais ce soir, il se sentait bien. Mais il ne pouvait bien sûr pas compter sur le destin ni sur une certaine personne qu’il n’avait absolument pas envie de voir lors de cette nuit dégoulinante de guimauve. Alors qu’il allait se perdre dans les couloirs de buissons, il entendit :

« JaeSuk. »

Oh. Mon. Dieu. La fuite ! La fuite était l’option la plus intelligente ! Soirée idiote ! Il allait enlever son bracelet et disparaitre derrière la prochaine statue ! Mais une main s’était déjà posée sur son épaule, lui transmettant une douce chaleur complètement insoutenable pour le fantôme qui frémit légèrement. Il n’osa pas même mettre de qualificatif sur ce frémissement, préférant l’attribuer au froid de la nuit. Obligé de se retourner pour le voir, il lui adressa un petit sourire faux. Bien sûr, il était beau, bien sûr, tout le monde aurait voulu de ce type de regard sur lui et bien sûr, il ne pouvait pas dire que c’était uniquement désagréable mais… Quelque chose, en lui, frissonna d’horreur sous ce regard fasciné, amoureux, tendre, passionné qui scrutait désormais son visage. HaeSu adorait autant l’observer que JaeSuk détestait ça !
Il lui avait à peine demandé ce qu’il était venu faire là qu’il le tirait auprès de lui plus loin sur l’herbe. Il voulait mourir. Il voulait ENCORE mourir… Il souffla un peu, tachant de se concentrer sur tout, sur rien, sur l’herbe, les arbres, les oiseaux, les étoiles… Tout pour ne pas sentir ce regard si intense braqué sur lui. Son visage était redevenu neutre et il croisait ses bras sur son buste, ses jambes croisées à l’indienne. Vraiment, c’était la dernière fois qu’il faisait ce genre d’idioties !


« En ce qui me concerne, je n’arrivais pas à dormir. Je pensais à toi dans mon lit, impossible de fermer l’œil du coup. Je t’ai pas vu de la journée alors je me sentais un peu triste, et quand je t’ai aperçu au loin, je suis directement venu te parler. Ça me fait plaisir de te voir enfin. »

Il était TROP FRANC ! Il se mordit la lèvre, vivement, se retenant d’à son tour lui balancer tout ce qu’il pensait dans la face. Non, il n’était pas venu là en espérant qu’ils se voient, il ne voulait pas le voir, ça ne le rendait pas triste d’être sans nouvelles de lui, il ne voulait pas s’attacher à lui… Plus que tout, il en avait sans doute affreusement peur. Mais comment dire ça à un gosse qui vous regarde avec des yeux qui ne demandent que de l’attention, des monts et des monts d’attention ! Il le vit se rapprocher furtivement, de quelques centimètres à peine mais se tendit quand même, se paralysant presque sous cette façon de chercher encore plus de contact. Il n’avait qu’une envie, devenir invisible !

« Permets-moi de te dire que tu as des yeux magnifiques JaeSuk. Je pourrai les regarder pendant des heures sans me lasser. C’est marrant, je suis très bavard quand tu es à côté de moi, j’espère que je ne t’ennuie pas, j’ai tendance à te dire les choses comme je les vois, je sais que tu n’aimes pas trop ça. »

Il dut, une fois encore, se faire violence pour ne pas se jeter à sa gorge pour lui dire ce qu’il pensait. Il ne voulait pas le blesser. HaeSu était une personne qu’il affectionnait mais dont il avait peur. Il sentait que le gamin ne s’intéressait pas qu’à lui pour son physique ou son talent, pour ce qu’il pourrait lui apprendre de la mort ou de la vie. Il savait que le brun ne voyait en lui qu’une personne pour ce qu’elle était et c’était justement ce qui le dérangeait. Ca et la terrible franchise outrageusement débordante du jeune homme qui, une fois en sa présence, lançait tout ce qui lui passait par la tête sans s’inquiéter de ce qui se passerait ensuite dans celle du défunt. Il soupira alors, ravi de le voir s’allonger, regardant les étoiles pour lui cacher son visage.

« Ca me gêne… Tu le sais très bien… Je sortais pour passer une soirée tranquille à réfléchir à rien du tout ! »

Il ne voulait pas le blesser du tout mais… Il n’y avait rien à faire, lorsqu’il s’agissait de ce jeune homme, il ne pouvait plus aligner deux pensées cohérentes. Il avait l’impression que son cerveau tournait à l’envers et même si ses compliments lui donnaient envie de rougir jusqu’aux oreilles, il s’en retenait fermement, préférant jouer aux insensibles et éviter à la nature une autre union bizarroïde ! Il avait déjà fait un pas de trop avec ce garçon et la limite avait été excédée de bien des mètres !

« Tu sais, HaeSu… Je suis pas sûr que tu devrais tellement penser à moi hein… Il y a plein d’autres sujets importants comme tes études, ton avenir, ta vie ! »

Il avait bien insisté sur le mot vie. Après tout, il vivait encore, lui, il avait un cœur chaud, battant, pulsant sous cette poitrine, un cœur avec tout ce que ça impliquait. Il se tourna un peu vers lui, appuyant ses paroles d’un air neutre, tâchant de le convaincre que pour lui, rien n’était, qu’il était son élève. QUE son élève.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jung Hae Su
Section Arts


Informations
Messages : 32
Points : 2436
Age : 20 ans
Autres : 1ère année Arts

MessageSujet: Re: Talk to me... [PV JaeSuk]   Jeu 19 Juil - 19:57

Alors qu’il regardait les étoiles, par chance, le ciel était découvert, il pouvait voir toute les constellations, mais il ne s’y connaissait pas beaucoup en astronomie malheureusement, ça aurait pu lui faire un bon sujet de conversation et peut être que JaeSuk l’aurait trouvé plus intéressant. Et puis ça aurait pu faire un super moment romantique, tous les deux allongés dans l’herbe à la belle étoile, pointant celles-ci du bout des doigts puis finalement, joindre ces doigts ensemble et puis s’embr….

« Ca me gêne… Tu le sais très bien… Je sortais pour passer une soirée tranquille à réfléchir à rien du tout ! »

Cette phrase le sortit de ses pensées, il le regarda de sa place. Est-ce qu’il l’avait dérangé en l’accostant comme ça ? Peut être bien, surement même. C’est vrai que depuis la fameuse nuit passé ensemble, JaeSuk était devenu très distant avec lui et même fuyant. C’était exactement ça, il l’évitait, c’est peut être bien pour ça qu’il le croisait rarement dans les couloirs… Il soupira légèrement, bien qu’il ennuie peut être JaeSuk, lui ne pouvait pas s’empêcher de vouloir le voir et passer du temps avec. D’ailleurs il était la seul personne que HaeSu voudrait prendre dans ses bras et avoir un contact avec, mais l’avoir près de lui, lui suffisait pour le moment, il pourrait presque sourire. Enfin, d’un côté, son cœur lui faisait mal, voir JaeSuk aussi distant, il n’aimait pas ça du tout, mais il n’était pas le genre à abandonner aussi rapidement.

« Tu sais, HaeSu… Je suis pas sûr que tu devrais tellement penser à moi hein… Il y a plein d’autres sujets importants comme tes études, ton avenir, ta vie ! »

Hum… c’était quoi cette phrase toute faite qu’on sort quand on veut qu’une personne cesse de nous aimer. HaeSu n’en avait rien à faire de ce qu’il pensait, les études ? Il était bon élève, ça allait de ce côté, son avenir… Sa vie… Il comptait la passer avec la personne qu’il aime, même si cette personne est un fantôme ! Après tout, certain le font bien et sont très heureux comme ça. Il se redressa alors, le regardant, l’air ennuyé de ce qu’il venait de dire.

« Tu connais l’expression, « l’amour rend aveugle » ? Je dois l’être. Il y a plusieurs façon de vivre sa vie, soit on choisit le chemin le plus « normal », c'est-à-dire vivre avec un vivant, ou alors… Comme moi, quand on a ce pouvoir de voir les fantômes, de pouvoir leur parler, les toucher, on voit les choses autrement tu sais… Je ne dis pas qu’une personne ayant ma capacité de voir les fantômes ne peut pas vivre normalement, mais pour moi c’est trop tard… Et je suis déterminé. Je n’ai pas peur, je sais que je serai heureux… Encore faudrait il que la personne concernée me laisse l’être.»

Il regardait devant lui, enfin dans le vide plus précisément, JaeSuk savait très bien de qui il parlait, lui, bien entendu. Il savait très bien que le fantôme avait deviné ses sentiments, de toute façon, il ne les cachait pas, il n’en avait pas honte, ni peur. Il revint à son visage, l’observant un petit moment avant de porter sa main à son menton, le forçant gentiment à tourner la tête vers lui pour le regarder.

« JaeSuk, je sais que tu ne veux pas parler de cette nuit où toi et moi nous l’avons fait et je sais que depuis tu me fuis comme la peste, peut être que tu penses que c’est une erreur, mais moi je prends ça pour un signe du destin. Quoi que tu me dises, je ne laisserai pas tomber, grâce à toi je vois bien que je m’améliore avec les gens. »

Il continua de le fixer, sa main toujours sous son menton, il avait la peau tellement douce, il aurait voulu la passer sur son doux visage, mais pour le moment il était hypnotisé par ses yeux fins, il aimait qu’il le regarde, qu’il lui prête de l’attention, ça lui donnait de l’espoir, ça faisait battre son cœur plus vite que d’habitude, ça lui donnait un tas de frissons, ça le faisait respirer plus fort, bref, il le faisait se sentir vivant, c’est ce que tout le monde cherche non ?
Tout compte fait, il ne pu résister et glissa sa main contre sa joue en douceur, sa peau était froide, ce qui le fit frissonner. Est-ce qu’il devait tenter quelque chose ou bien… Allait-il le repousser avant ? Il secoua légèrement la tête et retira sa main en vitesse, détournant aussi le regard. C’est vrai que HaeSu avait tendance à agir de façon spontané, mais la, il n’était pas d’humeur à se faire rejeter, et encore moins a faire fuir JaeSuk… HaeSu se frotta les mains vivement pour les réchauffer, tachant de changer de sujet.

« Parfois je t’envie, tu ne ressens pas le froid en hiver, ni la chaleur en été, mais ce qui est bien c’est que si j’ai trop chaud, tu n’as qu’a me toucher pour me rafraîchir… »

Il esquissa un très très léger sourire à cette simple pensée, puis il soupira. Peut être que ça n’arrivera jamais après tout, mais ne perdons pas espoir, il s’est juré d’essayer jusqu’au bout ! Et puis il était incapable de faire autrement, tout lui rappelait qu’il était amoureux de lui, a peine se retrouvait il seul qu’il pensait à lui, à peine fermait il les yeux, que son visage apparaissait, et a chaque fois qu’il le voyait, il se sentait revivre. Il ne s’imagine pas une seconde, vivre sans JaeSuk a ses côtés, il comptait bien faire un pacte avec CE fantôme, encore faudrait il le convaincre… C’était bien là la partie la plus délicate, mais HaeSu y travaillait, il mettait tout de son côté pour y arriver, il demande des conseils aux gens sur l’amour et un tas de choses… Ce qu’il n’aurait jamais fait avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Noh Jae Suk
Jeongsin Jeune


Informations
Messages : 35
Points : 2409
Age : 23 ans - 6 mois
Autres : Mannequinat

MessageSujet: Re: Talk to me... [PV JaeSuk]   Dim 22 Juil - 23:05

Parfois, en y réfléchissant bien, Jae Suk trouvait que lorsqu’ils se retrouvaient tous les deux, ils méritaient bien la palme du malaise… En tous cas, de son côté, il se sentait tellement mal à l’aise qu’il pouvait presque sentir son cœur s’emballer dans sa poitrine… Malgré le fait qu’il se fut arrêté il y avait un moment déjà… Il ne voulait pas subir ces instants près de lui car il sentait qu’un jour, il finirait par craquer, que les avances du vivant seraient tellement pressantes qu’il ne pourrait que lui céder à lui autant qu’à son cœur. En apparence, oui, JaeSuk n’aimait pas beaucoup HaeSu… Mais depuis cette nuit, il ne le sortait plus de sa tête. Il se donnait des maux de têtes à penser à ça. Il voulait arrêter de chercher des solutions à cette union impossible… Il espérait que pour cette fois, au moins, HaeSu comprendrait qu’il ne devait pas lui forcer la main avec tellement de persistance. Il avait été clair et rien ne laissait de doute sur ce qu’il désirait. Il ne voulait pas le laisser espérer pour rien mais ce mec était plus têtu, acharné, et idiot qu’un âne ! Il le regarda se relever, l’air contrarié… CONTRARIE ? Il allait encore se prendre une leçon de morale sur l’amour il le sentait arriver gros comme une maison.

« Tu connais l’expression, « l’amour rend aveugle » ? Je dois l’être. Il y a plusieurs façon de vivre sa vie, soit on choisit le chemin le plus « normal », c'est-à-dire vivre avec un vivant, ou alors… Comme moi, quand on a ce pouvoir de voir les fantômes, de pouvoir leur parler, les toucher, on voit les choses autrement tu sais… Je ne dis pas qu’une personne ayant ma capacité de voir les fantômes ne peut pas vivre normalement, mais pour moi c’est trop tard… Et je suis déterminé. Je n’ai pas peur, je sais que je serai heureux… Encore faudrait il que la personne concernée me laisse l’être.»

Il allait devenir fou ! Il le regardait, lui déballer tout ce qu’il avait sur le cœur, se détournant peu à peu vers le vide, comme oubliant qu’il était là, submergé par ses émotions tellement profondes qu’il se perdait avec elles. Il aurait eu envie de lui dire qu’il savait tout ça, que malgré tout ça cependant il ne pouvait pas gâcher sa vie en le forçant à se lier avec un poids mort… Et c’était le cas de le dire. Ils ne pourraient jamais se parler dans la rue, se tenir la main, faire des projets d’avenir. Il devrait expliquer à tout le monde qu’il avait fait le choix de vivre seul car personne ne connaitrait son existence… Parce qu’ici, il était mort… Il devait se réveiller de ce rêve atroce, retrouver sa vraie vie et tant pis s’il était obsédé par l’image de HaeSu qui reviendrait lui dire qu’il l’aime… Il souffla en sentant sa main sur lui, forcé de le regarder dans les yeux dès lors.

« JaeSuk, je sais que tu ne veux pas parler de cette nuit où toi et moi nous l’avons fait et je sais que depuis tu me fuis comme la peste, peut être que tu penses que c’est une erreur, mais moi je prends ça pour un signe du destin. Quoi que tu me dises, je ne laisserai pas tomber, grâce à toi je vois bien que je m’améliore avec les gens. »

Il se tendit un peu… Ah cette nuit qui avait tout déclenché. Il se sentait fébrile rien que de l’entendre parler de ça… Oui il n’oublierait jamais cette nuit, pas même lorsqu’il serait parvenu à faire tourner la page au brun. Il le regarda, déglutissant, frissonnant lorsque sa main glissa contre sa joue, appréciant étrangement ce contact contre son visage. Il pouvait percevoir sa chaleur avec une telle facilité, lui qui était froid comme la mort. Il se retint de soupirer de déception lorsqu’il l’en ôta, le regardant se frotter les mains, soudain choqué par ce geste, se rendant compte que si lui percevait la chaleur de son vis-à-vis, Hae su devait, au contraire, être percé par sa froideur cadavérique. Il avait soudain envie de pleurer.

« Parfois je t’envie, tu ne ressens pas le froid en hiver, ni la chaleur en été, mais ce qui est bien c’est que si j’ai trop chaud, tu n’as qu’a me toucher pour me rafraîchir… »

Il tressaillit et le regarda, choqué par ses mots d’une façon qu’il ne pouvait simplement pas nommer. Il se leva soudain, se retenant de toutes ses forces de se jeter sur lui pour lui en coller une bonne. Il ne devait pas se douter de ce qu’il disait, il devait avoir perdu quelques neurones en s’allongeant, c’était la seule solution plausible. Il rageait et finalement, explosa :

« Tu « m’envies » ?! Je suis MORT ! Haesu tu te rends compte de ce que c’est ? Je n’ai plus le loisir de réchauffer la personne que j’aime en hiver, plus la sensation de ces battements de cœur fous dans ma poitrine quand je la vois, plus la possibilité de me fonder un avenir ! Je n’ai même plus d’avenir ! Comment tu peux imaginer que je suis heureux ou enviable ? Ce que tu racontes n’a aucun sens ! »

Il le fixa un moment et souffla un peu, tachant de garder son calme. Mais en même temps que l’air glacé entrait en contact avec lui, il sentit que tout ce qu’il disait était vrai, que la réalité de ce rêve et de ses sentiments lui faisait atrocement peur et qu’il désirait se réveiller plus que tout. Alors il se jeta sur lui, l’attrapant par le col, se retrouvant à califourchon sur son bassin, le maintenant au sol.

« Il n’y a rien que le destin fasse qui soit juste… Ou bon… Le destin c’est toujours des trucs chiants et dont on ne peut pas se défaire malgré la force avec laquelle on se débat. Le destin, il ne t’aidera jamais ! Et je ne te rendrai jamais heureux ! Je suis mort ! Tu ne pourras jamais parler de nous, tu n’auras jamais d’enfants, tu devras mentir partout autour de toi, dire que tu es seul et que tu es satisfait comme ça ! Personne n’est heureux comme ça ! »

Il souffla doucement, le fixant, retenant férocement ses larmes de détresse alors qu’il tenait plus que fermement son haut entre ses mains, le fixant avec peine, douleur mais aussi colère.

« C’est moi qui t’envie ! Tu as un cœur qui bat, tu es si chaud, je sens ta respiration sur mon visage ! Je n’ai plus tout ça ! Alors ne le gaspille pas ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jung Hae Su
Section Arts


Informations
Messages : 32
Points : 2436
Age : 20 ans
Autres : 1ère année Arts

MessageSujet: Re: Talk to me... [PV JaeSuk]   Lun 23 Juil - 16:13

Il le vit se lever soudainement, le regardant alors, et vu sa tête, il n’avait pas l’air dans son assiette…

« Tu « m’envies » ?! Je suis MORT ! Haesu tu te rends compte de ce que c’est ? Je n’ai plus le loisir de réchauffer la personne que j’aime en hiver, plus la sensation de ces battements de cœur fous dans ma poitrine quand je la vois, plus la possibilité de me fonder un avenir ! Je n’ai même plus d’avenir ! Comment tu peux imaginer que je suis heureux ou enviable ? Ce que tu racontes n’a aucun sens ! »

Il le fixait toujours, il se lâchait enfin, il crachait ce qu’il avait dans le cœur, enfin ! HaeSu le regardait, bien sur qu’il savait qu’il souffrait de sa situation, qui pourrait être heureux d’être mort, mais certaines choses qu’il disait, il pouvait y remédier… puis soudainement il vit JaeSuk se jeter sur lui, retombant au sol, il lui tenait le col fermement. HaeSu ne se dégonfla pas, gardant son regard encré dans le sien, écoutant ce qu’il avait à lui dire.

« Il n’y a rien que le destin fasse qui soit juste… Ou bon… Le destin c’est toujours des trucs chiants et dont on ne peut pas se défaire malgré la force avec laquelle on se débat. Le destin, il ne t’aidera jamais ! Et je ne te rendrai jamais heureux ! Je suis mort ! Tu ne pourras jamais parler de nous, tu n’auras jamais d’enfants, tu devras mentir partout autour de toi, dire que tu es seul et que tu es satisfait comme ça ! Personne n’est heureux comme ça ! »

Voir JaeSuk dans cet état était tellement rare, on peut même dire qu’il ne l’avait jamais vu comme ça, mais le voir craquer devant lui le faisait se sentir plus important par rapport aux autres, devant lui il se lâchait, il laissait ses émotions exploser. Il le regardait et le voyait souffrir intérieurement, il pourrait se laisser aller un peu plus et pleurer, se libérer de ça…

« C’est moi qui t’envie ! Tu as un cœur qui bat, tu es si chaud, je sens ta respiration sur mon visage ! Je n’ai plus tout ça ! Alors ne le gaspille pas ! »


Il l’avait écouté jusqu’au bout sans l’interrompre, ne faisant que l’observer, ne s’était pas débattu, il n’avait fait que le regarder en silence. A présent c’était à son tour de parler, mais il resta un moment sans rien dire.

« Excuse-moi. Mais, tu laisses enfin tes émotions prendre le dessus, depuis un moment je te vois te retenir de me balancer ce que tu as sur le cœur, et nous y voila enfin. »

Il lui attrapa le col a son tour, pour ne pas qu’il fuit, le regardant droit dans les yeux avec l’air le plus sérieux possible.

« Tu mens. Tu peux ressentir les choses. Tu as beau être mort, tu as toujours ces sentiments humain en toi, ces émotions, tu t’énerves, tu ris, tu pleures… Tu peux ressentir le plaisir… ne me dit pas que ce qu’on a fait ne t’as rien fait… Je voyais bien ton expression. Tu ressens toujours l’excitation, le stress, le soulagement… tout ça. Tu exprimes même bien mieux que moi tout ça… C’est moi qui parait mort et toi vivant. »


Il le tira plus sur lui, s’allongeant au fur et a mesure, le fixant toujours, JaeSuk du le lâcher pour ne pas lui tomber dessus. Il le maintenait fermement contre lui, leur visages proche l’un de l’autre.

« Et tant que tu pourras ressentir ça, je ne vois pas pourquoi j’abandonnerai. Je suis seul, il ne me reste que toi. Si tu veux un but… Je peux t’en donner un. Même après, tu n’es pas ici pour rien, tu as quelque chose à accomplir… Tu dois juste trouver quoi. Je vois bien que tu es perdu, mais je t’aiderai. »

Il le lâcha doucement et glissa ses bras autour de lui, l’enlaçant lentement, le collant à lui. Il ferma les yeux, appréciant de le sentir contre lui.

« Avec moi, tu peux te laisser aller, dire tout ce que tu as sur le cœur… Tu peux rire de bon cœur ou même pleurer. »

Il le serra de plus en plus fort contre lui, passant ses mains dans son dos, collant son visage contre le sien. Peut être ne le savait il pas mais, il le réchauffait, sa respiration se faisait plus profonde, complètement serin comme ça avec lui. Il remonta sa main doucement pour lui caresser les cheveux, puis après un petit moment il se pencha sur le côté, à présent il pouvait voir son visage en face, tout les deux allongés sur l’herbe. Il l’observa alors, il ne voulait qu’une chose en cet instant, c’est l’embrasser, mais il était peut être un peu trop tôt, et profité de son état n’était pas une bonne idée, mais il le voulait tellement… Il se rapprocha légèrement de son visage, leur front se touchant presque, ne lâchant pas son regard. Il leva une main vers lui, d’abord hésitant, puis vint la poser sur sa joue, la caressant en douceur, la glissant un peu dans ses cheveux.

« Je sais que tu peux sentir la chaleur de ma main… ressentir son touché… Ne me dit pas que ça ne te fait rien… Je ne le croirai pas. »



Dernière édition par Jung Hae Su le Jeu 6 Sep - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Noh Jae Suk
Jeongsin Jeune


Informations
Messages : 35
Points : 2409
Age : 23 ans - 6 mois
Autres : Mannequinat

MessageSujet: Re: Talk to me... [PV JaeSuk]   Ven 17 Aoû - 21:56

HaeSu n’avait pas bougé… Il était resté immobile. Tout dans son être criait à l’injustice. Pourquoi était-il le seul à souffrir de cette histoire ? C’était une question idiote, bien sûr qu’il était le seul. Hae ne voyait même pas le problème à une hypothétique relation entre eux deux. Il devait lui parler dans une autre langue. Pour lui, un fantôme, cette relation ne mènerait jamais à rien, il n’avait plus rien à construire et avait déjà perdu tout une fois. Il ne voulait pas ruiner en plus la vie de Hae Su. Et puis, c’était sans doute qu’une amourette sans importance, Hae se lasserait de ce manège bien assez tôt et JaeSuk avait déjà assez de mal à recoller les morceaux de son cœur sans en plus le voir piétiné par monsieur beau gosse de service. Il déglutit un peu, retenant ses larmes, s’étant plus ou moins calmé, HaeSu le fixant avec ce masque calme qui le rendait fou, lui donnait envie de le frapper.

« Excuse-moi. Mais, tu laisses enfin tes émotions prendre le dessus, depuis un moment je te vois te retenir de me balancer ce que tu as sur le cœur, et nous y voila enfin. »

Il le regarda un long moment, éberlué, incapable de croire ce qu’il venait d’entendre ? Il était… Content de tout prendre comme ça de plein fouet ? Il était maso ou quoi ? JaeSuk resta décontenancé devant cette réaction, s’énervant intérieurement. Il fut sorti de ses pensées par une paire de mains qui surgirent de nulle part pour saisir son propre col, le retenant à son tour, forçant Jae à lâcher son interlocuteur pour se tenir à distance.

« Tu mens. Tu peux ressentir les choses. Tu as beau être mort, tu as toujours ces sentiments humain en toi, ces émotions, tu t’énerves, tu ris, tu pleures… Tu peux ressentir le plaisir… ne me dit pas que ce qu’on a fait ne t’as rien fait… Je voyais bien ton expression. Tu ressens toujours l’excitation, le stress, le soulagement… tout ça. Tu exprimes même bien mieux que moi tout ça… C’est moi qui parait mort et toi vivant. »

Il ne comprenait rien ! La situation était critique ! Il lui disait ce qu’il pensait d’eux et HaeSu lui répondait au nez, avec ce visage sérieux et calme, absolument énervant, il serra les dents pour ne pas lui hurler toutes les injures possibles, le sentant alors basculer, se penchant avec lui en tremblant sous la peine et la colère à la fois, se tenant aussi loin que Hae Su le permettait.

« Et tant que tu pourras ressentir ça, je ne vois pas pourquoi j’abandonnerai. Je suis seul, il ne me reste que toi. Si tu veux un but… Je peux t’en donner un. Même après, tu n’es pas ici pour rien, tu as quelque chose à accomplir… Tu dois juste trouver quoi. Je vois bien que tu es perdu, mais je t’aiderai. Avec moi, tu peux te laisser aller, dire tout ce que tu as sur le cœur… Tu peux rire de bon cœur ou même pleurer. »

Il ne savait plus comment réagir, quoi faire ou dire, où se mettre. L’étreinte s’était faite plus étroite et le dérangeait. Il sentait son souffle à son oreille et ferma les yeux fortement comme pour oublier où il était. Il se sentit rouler de côté et ne bougea pas, le laissant faire son petit manège .

« Je sais que tu peux sentir la chaleur de ma main… ressentir son touché… Ne me dit pas que ça ne te fait rien… Je ne le croirai pas. »

Il ne savait pas ce qui l’énervait le plus… Le fait qu’il parle comme ça sans vouloir essayer de comprendre ce qu’il pourrait ressentir ou ces vérités qui tapissaient chacune de ses paroles. Il voulait lui hurler de se taire et le repoussa vivement, s’éloignant de lui, les larmes au coin des yeux, se mordant violemment la lèvre, la rendant rouge carmin sous la pression de ses dents, se redressant pour s’éloigner un peu plus de cet homme qui maltraitait sa tête et ses idées.

« Tu ne veux rien comprendre ? J’ai perdu la vie… On m’a forcé à rester ici… Tu crois que j’aime ça ?! Je déteste ça… Je n’ai pas le choix… Alors quoi ? Oui j’ai ressenti du plaisir quand on a fait l’amour… Et alors ? Tu es tombé sous le charme d’un mort juste parce qu’on a couché ensemble ? Je peux t’en trouver des centaines des morts prêts à coucher avec toi si tu veux ! Tu ne comprends pas ? Tu es jeune et tu t’accroches à moi parce que tu sais que j’ai aussi du mal à me confier, comme toi ! Alors comme on a partagé une nuit sans tabou, tu penses que tu m’aimes et qu’on est liés ! C’est une passion ! Tu oublieras ça bien trop vite ! »

Il sentit une larme rouler sur sa joue et disparaitre contre ses lèvres. Merde… Il pleurait. Il s’essuya le visage d’un revers de la manche plutôt rageur, se relevant pour le fixer.

« HaeSu je suis désolé que tu sois seul… Mais tu l’es parce que tu le veux bien. Tu ne t’es ouvert à moi que parce qu’on a couché ensemble. Je voudrais pouvoir dire qu’il y a un lien fort entre nous mais… Je ne vois pas où il aurait pu naître sincèrement. J’ai consacré ma vie à un amour qui m’a déçu… Ne crois pas que je sois prêt à me donner à n’importe quelle personne qui me crie son amour après une nuit de dérapage ! J’ai autant peur pour toi que pour moi. Et je déteste te voir tout prendre à la légère, comme si ta vie n’était pas importante et que tu étais prêt à la gacher pour moi ! »

Il souffla pour défaire le nœud de sa gorge. Il aimait ce gamin… Mais il ne pouvait rien laisser paraître. Il lui arrivait parfois de le voir ici et là, suivi par des groupies silencieuses ou s’emmêler les pinceaux avec d’autres élèves et parfois les demi sourires que HaeSu permettait aux autres de voir lui arrachaient le cœur. Il se sentait répugnant et égoïste, il ne pouvait plus supporter ça. Il devait mettre un terme.

« Et de toute façon, si tu m’aides à accomplir ce pourquoi je suis sur terre à nouveau, tu crois pas que je vais disparaître ? Alors tu vas égoïstement me retenir ? Pense une fois à moi… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Informations

MessageSujet: Re: Talk to me... [PV JaeSuk]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Talk to me... [PV JaeSuk]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» « I wanna talk tonight until the mornin' light » ► Ft. Cléanthe (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yulyeong :: Académie Yulyeong :: L'extérieur :: Grand parc-