Yulyeong

Venez découvrir le monde des Fantômes...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parmi les livres (avec Nam Hanae Mu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


Informations

MessageSujet: Parmi les livres (avec Nam Hanae Mu)   Lun 4 Juin - 20:15

La veille au soir, Ha Neul avait terminé le livre qu'il avait emprunté à la bibliothèque. Ce jour-là, il s'y dirigeait afin de le rendre et, pourquoi pas, s'en choisir un nouveau. Son bouquin dans une main et son sac en bandoulière, qui tapait régulièrement contre sa jambe gauche, le jeune homme arpentait les couloirs jusqu'au fameux endroit.

Là il alla directement voir la dame qui s'occupait des emprunts et des retours avant de la remercier et de s'aventurer parmi tous ces livres. A chaque fois que le brun venait s'égarer ici, ses yeux ne savaient plus ou donner de la tête ! Lire étant l'un de ses passe-temps favori, comment ne pouvait-il pas se sentir sur-excité à l'idée seule de penser que tout ça l'attendait ? Enfin, plus ou moins, certes.

Faisant quelques pas, il s'avança vers les livres de grands auteurs et il leva la tête pour apercevoir le nom de son préféré : Victor Hugo. Ha Neul aimait beaucoup les œuvres de cet homme, mais il les avait déjà toutes lues et même certaines lues trois fois ! A l'école on lui avait demandé ce qu'il trouvait de si particulier dans les livres, et il avait tout simplement répondu que ça le faisait rêver. Il aimait voyager à travers eux, sauter un siècle ou deux, avancer dans l'avenir, découvrir des choses qu'il ne connaissait pas finalement.

Il lisait absolument de tout, excepté qu'il n'appréciait pas particulièrement la poésie. L'écriture en vers était intéressante en elle-même, avec toutes les contraintes qu'elle pouvait avoir, mais elle ennuyait le garçon. Chaque mot lui semblant trop calculé, bien trop choisi avec soin ; quelque chose de pas réellement naturel en soit. Un roman, au contraire, même s'il pouvait paraître plus brouillon, lui permettait de ne pas se prendre la tête et de lire, ou de dévorer, plus rapidement chaque phrase.

Et puis, bien à l'opposé de tout ça, il y avait la philosophie qui intéressait également le jeune homme. Il appréciait comprendre toutes les questions qu'il pouvait se poser, voir les hypothèses des plus grands des philosophes et, lui-même, parfois se plonger dans une question afin d'en trouver une réponse tout à fait rationnelle, plausible. Ha Neul avait donc des goûts très divers et variés pour ses lectures - qu'il choisissait avec minutie.

Plusieurs minutes passèrent et son dévolu se jeta enfin sur un livre de science-fiction. Une histoire d'enlèvement, des extra-terrestres peut-être, des O.V.N.I. ; l'étudiant n'en lisait pas souvent, ça lui changerait un peu ses habitudes et puis le nom de l'auteur lui disait vaguement quelque chose. Le jeune homme se dirigea vers le fond de la bibliothèque, recherchant une place où se caler.

Comme il n'y avait pas grand-monde, il eut l'embarras du choix et décida de poser son petit campement près d'une grande fenêtre, là où personne ne viendrait l'ennuyer. Il se déchargea de son sac, qu'il déposa sur la chaise à côté de la sienne et ouvrit le livre après l'avoir rapidement feuilleté.

Un bon moment s'écoula, peut-être une demi-heure, une heure tout au plus, mais Ha Neul n'accrochait pas avec ce livre-là. Il soupira, passa une main dans ses cheveux et leva les yeux pour regarder tout autour de lui. Deux personnes discutaient entre elles, trois autres semblaient travailler sur un ouvrage et un autre garçon lisait sur la table d'à côté.

L'étudiant s'approcha doucement de lui :

« Excuse-moi, j'ai un livre à poser... Euh... tu pourrais garder mon sac, s'il te plaît ? »

Ha Neul ne le connaissait pas, mais il n'avait pas l'air spécialement méchant... Après, le jeune homme n'était pas doué pour reconnaître les « gentils » des « méchants », donc il se trompait peut-être.

Il lui adressa un léger sourire, attendant sa réponse avant de pouvoir retourner fouiner dans les nombreuses étagères de la bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nam Hanae Mu
Jeongsin Jeune


Informations
Messages : 157
Points : 2422
Age : 17 ans / 3 ans
Autres : Wushu (Arts Martiaux)

MessageSujet: Re: Parmi les livres (avec Nam Hanae Mu)   Mer 6 Juin - 22:37

    Un gâteau à l’abricot. Mu en rêvait depuis des jours et des jours. Et c’était sous ses yeux, là, une belle grosse part dans la vitrine de la cafétéria de l’académie. Mu en salivait d’avance… Il pouvait se rappeler du goût que cela avait par cœur. Comment les fruits fondraient entre sa langue et son palet, comment la pâte brisée craquèlerait sous ses dents… Oui, tous ses souvenirs remontaient à si loin. Avant le coma. Avant tout… lorsqu’il était encore en Chine et que sa mère préparait ce désir qu’il adorait tant… Mais brusquement, tout lui revint également en tête. Le coma… sa mort… le fait qu’il soit un fantôme… Cela lui coupa le souffle un court moment. Enfin, ce n’était pas comme s’il avait vraiment besoin de respirer. Il ne pouvait rien craindre de pire que la mort.

    Tss… Ce n’était vraiment pas juste, il ne pouvait même plus profiter de sa gourmandise. Lui qui aimait manger tout ce qui était sucré depuis sa plus tendre enfance, il était bien frustré désormais ! Goûter des friandises étaient bien une des choses qu’il lui manquait le plus… Mais… étrangement, dans sa tête, il se disait que ce n’était pas trop grave… que ce n’était que pour un moment… Un moment ? Mais qu’attendait-il vraiment ? Qu’on le ressuscite ? Pourquoi avait-il l’étrange impression que la mort n’était rien de plus qu’un autre coma ? Que de toute façon, après, il se réveillerait vivant ? Était-il sot à ce point ? Ou est-ce simplement un mécanisme d’auto-défense que son cerveau avait inventé ? Comme le fait qu’il oublie régulièrement qu’il est un fantôme ?

    Enfin, de toute façon, il n’a pas envie de penser à cela. Oui, il fuit la réalité, encore et encore. Les choses trop durs, ce n’est pas pour lui. Ah ? Vous ne saviez pas qu’Hanae Mu n’était rien de plus qu’un enfant capricieux ? Pourtant, c’est si visible… Il est si innocent, si joueur, si illogique, si… puérile. Sans son grand frère pour veiller sur lui, il ferait des bêtises à longueur de journées. Enfin, demi-frère mais peut importe, aujourd’hui ils sont plus liés fraternellement que quiconque en ce bas monde.

    La moue boudeuse, il se détourna de la part à l’abricot. Quelqu’un d’autre la voudrait sûrement de toute façon, elle n’allait pas rester dans la vitrine à moisir. Il se mit à marcher en direction de la bibliothèque… Là-bas, il trouverait de quoi s’occuper pour au moins un petit moment. Ou tout du moins, il l’espérait. Mais peut-être qu’il y croiserait Sung Yun ? Son fameux compagnon de jeux avec qui il pouvait passer des heures à jouer au Uno. Sauf qu’une fois arrivé sur les lieux, il fut obliger de constater qu’il n’y avait pas de traces de ce dernier. Zut. Bon, tant pis, il allait simplement prendre un une BD et lire dans un coin !

    Il en choisit une avec des chevaliers… Ouais, c’était gamin et alors ? De toute façon, c’était juste pour passer le temps avant que les cours de son frère ne termine et qu’il puisse le suivre à la trace. Comme d’habitude. Tellement plongé dans sa lecture, il n’entendit pas exactement les mots qu’une personne lui disait… Hein ? Quoi ? Garder son sac ? Mais jusqu’à quand ? Pourquoi ? Pour toute la vie ? Les questions tournaient tellement vite dans son esprit qu’il eut le tournis tout à coup… et la personne avait disparut de son champ de vision… Ah non… en fait… C’était juste lui qui regardait pas dans le bon sens, autant pour lui.

    « Vous avez un trésor dans votre sac ? »


    Euh… Ouais, c’était la première chose qu’il lui venait à l’esprit tout à coup. Foutues histoires de chevaliers, cela lui avait rebouillé le cerveau dans le mauvais sens ! Déjà qu’habituellement il n’était pas très fute fute, cela n’arrangeait en rien l’histoire ! Et pourtant, Mu regardait son interlocuteur droit dans les yeux, très sérieusement, attendant une réponse… on ne plus sérieuse également. Déjà que c’était rare qu’il ne fasse pas peur aux personnes dès le premier regard… si quand celles-ci osaient lui parler et qu’il sortait des trucs insensés… Il pouvait être certain qu’il ne rencontrerait pas de nouvel ami avant un baille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yulyeong.1fr1.net

Invité


Informations

MessageSujet: Re: Parmi les livres (avec Nam Hanae Mu)   Jeu 7 Juin - 11:41

Ha Neul eut un instant de surprise lorsque le fantôme lui demanda s'il avait un trésor caché dans son sac. Le jeune homme chercha dans son regard, un court instant, s'il devait prendre cela sur le ton de la plaisanterie ou pas, mais il crût comprendre que son interlocuteur était très sérieux.

Gêné et ne sachant pas réellement quoi lui répondre, il passa une main sur sa nuque et esquissa un léger sourire. C'était assez drôle comme situation, jamais on ne lui avait posé cette question auparavant.

L'étudiant en langues se mot alors à songer à ce que pouvait bien refermer son sac. Il n'y avait franchement rien d'extraordinaire : des livres, des cahiers, des feuilles et de quoi écrire. Pas de trésor en vue, ça c'était plus que certain.

« Non, je... commença-t-il en cherchant toujours ses mots, j'ai rien d'intéressant dedans, mais ça m'embêterait si on me le volait... »

Evidemment il s'attendait à une question similaire à : « pourquoi tu le prends pas avec toi ? », et sa réponse serait un peu comme ça : « j'en ai pas pour longtemps, il est lourd... ». Effectivement, rien qu'en le voyant, on pouvait plus ou moins se douter de son poids.

Ha Neul s'aperçut ensuite de ce que lisait le garçon en face de lui, une bande dessinée qui semblait traiter des chevaliers. Cela se passait-il au Moyen-Âge ? Le brun appréciait cette période, surtout à cause des châteaux forts, qu'il trouvait juste magnifiques. Il aimait l'histoire, et il s'y intéressait de temps à autre, simplement pour élargir ses connaissances.

Et puis bien sûr, les chevaliers ça lui fit tout de suite penser au roi Arthur, les chevaliers de la table ronde, la quête du saint Graal... tout ça, cette trépidante aventure qui figurait d'ailleurs sur la liste des nombreux ouvrages déjà lus du garçon.

Il se souvenait avoir dévorer les pages les unes après les autres, au sens littéral du mot bien entendu, avide de connaître le dénouement de l'histoire. Il avait adoré les scène de combat à l'épée, mais également la petite romance qui s'était installée autour de ça. Bref, une très belle légende selon Ha Neul.

Au contraire de cette histoire, il y avait celle d’extra-terrestres qu'il avait choisie et qui n'attirait pas autant son attention. La narration était bien trop lente, répétitive, les évènements étaient évidents et on pouvait aisément savoir la chute et la fin du livre sans même l'avoir terminé.

« Tu... euh... vous aimez la science fiction ? » s'enquit-il en hésitant sur le tutoiement ou sur le vouvoiement, précédemment utilisé par son vis-à-vis.

Le vouvoiement était, en effet, plus poli et courtois, mais Ha Neul pensait que son interlocuteur avait plus ou moins le même âge que lui. Cependant, en y réfléchissant un peu, le jeune homme songeait qu'il lui avait manqué de respect car le fantôme, bien que jeune d'apparence, pouvait parfaitement se trouver plus âgé que lui.

On lui avait enseigné le respect et la politesse, deux valeurs très importantes à ses yeux, alors qu'il s'en inquiétât autant lui paraissait tout à fait normal et logique.

Il sentit ses joues se colorer un peu, il se mordit légèrement la lèvre inférieure et se courba devant le jeune homme en face de lui pour lui présenter ses excuses.

« Pardon ! », s'exclama Ha Neul, confus et embarrassé de cette situation.

Il ne se redresserait que lorsqu'on le lui dirait. C'était non pas ses parents, qui lui avait appris tous les codes de la vie, mais sa grand-mère, celle du côté de son père. Elle était une femme très respectueuse, mais aussi très respectée en retour. Elle avait aidé son petit fils à faire de même et à présent qu'elle n'était plus là pour veiller sur ses gestes, il souhaitait réellement s'appliquer et la rendre fière de lui, où qu'elle se trouvât.

Et puis que dirait la vieille dame qu'il avait secouru il y avait dorénavant onze ans de cela si elle le voyait agir de la sorte ? Il se ferait certainement taper sur les doigts. Ha Neul s'en voulait un peu, et aussi honteux fut-il à cet instant-là, il osa espérer que ses excuses seraient facilement acceptées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nam Hanae Mu
Jeongsin Jeune


Informations
Messages : 157
Points : 2422
Age : 17 ans / 3 ans
Autres : Wushu (Arts Martiaux)

MessageSujet: Re: Parmi les livres (avec Nam Hanae Mu)   Lun 11 Juin - 14:58

    Hanae Mu ne comprenait pas. S’il ne voulait pas que l’on vole son sac… c’est forcément qu’il contenait un trésor, non ? On a pas envie que l’on nous vole les choses importantes, n’est-ce pas ? Alors les choses importantes sont des trésors… forcément. Que ce soit juste sentimental ou cher. Un trésor est un trésor. C’est quelque chose que l’on doit chérir et protéger de tous les maux. Pour Mu, son trésor, c’était son frère aîné. Il ne voulait pas non plus qu’on le lui vole. Il fit une moue… Peut-être simplement que l’autre garçon ne voulait pas lui dire qu’il possédait un trésor pour que cela le rende curieux et qu’il fouille ou pire, vole ? Mais Mu était un gentil fantôme, lui… Il ne volait rien. Enfin, les plus grands trésors doivent rester secrets, comme dans les livres. Car lorsqu’on les trouve enfin, on les mérite encore plus ! Encore une fois, la même chose c’était passée avec son grand frère, Hae Ji… Il s’est passé un moment avant qu’ils se puissent vraiment se retrouver… alors la récompense a été encore plus grande lors de leurs retrouvailles. A la question de l’autre, il hocha négativement la tête.

    « J’aime les chevaliers, les ninjas et les samourais. Ma mère ne me laissait pas lire de science-fiction. »

    Ouais, c’est vrai que sa mère a toujours été réfractaire à ce qui lise ce genre de bouquins. Elle préférait autant qu’il s’instruise en lisant des choses qui parlent du passé. Cela au moins, pourrait lui servir pour ses cours d’histoire… Alors que la science-fiction n’était faite que pour ceux qui n’arrivait pas à comprendre et à apprécier le passé, d’après elle. Il y avait bien assez de choses à découvrir ou redécouvrir dans le passé pour qu’il ne faille s’occuper du futur dont rien n’est certain. Et Mu ne contredisait jamais sa mère.

    « J’aurais pu être un ninja… mais pas un chevalier… »

    Il avait parlé un peu rêveur… C’est vrai que ses bras tout maigres n’auraient pas pu lui permettre d’être chevalier. Sans compter qu’il n’aurait peut-être pas pu soulever une armure sans aide… et qu’ils avaient peur des chevaux. Lorsqu’il était vivant. Et niveau arts martiaux, cela convenait mieux à un ninja, même s’il était né en Chine et non au Japon. Mais cela était un détail, n’est-ce pas ? Par contre, samourai non plus il n’aurait pas pu l’être… il porte incroyablement mal les cheveux longs. Donc ce n’aurait pas été pour lui.

    « Et toi, tu aurais été quoi ? »

    Il releva les yeux vers son interlocuteur, toujours très sérieux. Cela pouvait être impressionnant comme Mu pouvait être à la fois sérieux et… complètement gamin. Mais si on connaît son histoire, tout s’explique… Disons qu’un gamin qui a passé toute son enfance à apprendre les arts martiaux et son adolescence dans le coma… et bien un tel gamin n’a pas beaucoup de temps pour grandir intérieurement… Il ne faisait pas exprès. Il était juste… déconnecté de la réalité. Pour toujours, on a l’impression. Ses sujets de discussions ne sont pas très élaborés, ses avis sur les choses lui ont bien souvent été inculqués dans la tête par des proches, sa culture générale est limité… et il n’est pas non plus très futé. Il est juste un gamin de dix-sept ans. Vingt, si on compte les années depuis sa mort. Peut-être dans sa tête atteignait-il les dix ans… Mais cela, personne ne le sait vraiment car parfois, il peut avoir des élans intelligences… et c’est dans ces moments-là qu’il fait le plus peur, à vrai dire.

    « Hmm… Je dirais peut-être un saltimbanque pour toi… Ou plutôt un scribe ?»

    Il ne savait même pas pourquoi il avait dit cela lui-même. C’est juste une impression que l’autre garçon dégageait. Il semblait aimer les livres… et pas seulement les BDs, comme lui, mais les livres bien compliqués et bien dodus que Mu n’arrivait pas à lire plus de trois pages. Mais Haeji disait que ce n’était pas grave… Qu’il n’avait pas besoin de lire ces trucs s’il ne voulait pas… alors Mu le croyait. De toutes façons, avec les images, c’était beaucoup plus joli ! Quand il y avait trop de mots, cela se mélangeait dans sa tête… surtout en coréen… il préférait le chinois, lui. Il y avait moins de difficultés vu que c’était sa langue maternelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yulyeong.1fr1.net

Invité


Informations

MessageSujet: Re: Parmi les livres (avec Nam Hanae Mu)   Ven 15 Juin - 21:40

Ha Neul regardait son interlocuteur plutôt intrigué par ce qu'il lui disait. Le jeune homme le trouvait un peu étrange, mais il ne le jugeait absolument pas. Étrange dans le sens où c'était la première fois qu'il avait à faire à une personne de ce genre. Il semblait totalement ailleurs, dans un autre monde peut-être, mais malgré le côté bizarre que cela pouvait posséder, l'étudiant en langues trouvait une certaine forme d'amusement qui l'emmènerait rêver un peu plus.

Il se prenait parfois à rêver, surtout concernant son futur. Il espérait vivre en paix, heureux et entouré des gens qu'il aimait et qui l'aimeraient, eux, en retour. Il souhaitait faire des voyages dans le monde entier pour découvrir par lui-même d'autres cultures et d'autres civilisations ; mais ses rêves-là étaient différents de ceux que paraissaient lui offrir le fantôme en face de lui.

Ha Neul l'écoutait parler, l'imaginant alors être un ninja. Il eut un petit sourire en coin en songeant que, oui, ça lui irait plutôt bien. Il semblait agile, rapide et grâce à sa condition, il serait sans doute l'un des meilleurs des ninjas.

Finalement, l'idée de laisser son sac pour aller ranger le livre de science fiction qui ne lui plaisait pas, était désormais en suspend. L'étudiant était tombé sur une personne qui lui paraissait bien plus intéressante que n'importe quel livre qui se trouvait dans la bibliothèque alors il décidait de demeurer encore un peu là, à discuter avec elle. Après tout, il avait tout le temps devant lui, pourquoi s'embêter à dénicher un nouvel ouvrage dans l'immédiat ? C'était pour cette raison même qu'il resta en face du fantôme.

« Oui, un scribe, c'est bien, répondit-il, j'aime l'écriture, et la tranquillité dont ils disposent me convient bien. »

Il esquissa un léger sourire à son interlocuteur. Le sérieux qu'il montrait sidérait littéralement Ha Neul sur place. S'y croyait-il vraiment ? Songeait-il qu'un jour peut-être il deviendrait un ninja ? C'était amusant finalement et petit à petit le jeune homme commençait à se laisser embarquer dans ce monde, jusqu'alors un peu inconnu à ses esprits. Il trouvait ça plaisant, de s'imaginer autrement que la personne qu'on était et l'étudiant arrivait finalement plus ou à se projeter à travers le métier qu'on aurait pu lui attribuer, le métier de scribe.

Il se voyait bien apprendre à lire, à écrire aussi, à s'appliquer surtout pour, à son tour, écrire comme ses frères sur des parchemins ou sur tout autre chose sur laquelle sa plume pourrait se déposer. Il s'imaginait en train de chercher des ouvrages datant des années passées et s'y plonger de longues heures durant pour en ressortir bien plus instruit. Avait-il exercé cette profession dans ses vies précédentes ? Peut-être, mais il commençait tout juste à se prendre à ce jeu, ce jeu de rêver.

Ha Neul sortit doucement de ses pensées pour s'asseoir sur une chaise libre en face du fantôme. Il avait au préalable tiré son sac jusqu'à lui et il lui posa ensuite une question :

« Tu lis d'autres livres que des bandes dessinées ? Il y a de très bons romans sur les chevaliers par exemple, si tu aimes ça. », ajouta-t-il.

Ce n'était pas que l'étudiant en langues n'aimait pas les bandes dessinées, au contraire il les trouvait plutôt reposantes et distrayantes, mais pour lui rien ne valait les bons vieux livres des auteurs décédés. Il y avait davantage de connaissance dans ces livres-là que dans des cases colorées. Toutefois, il savait très bien que tout le monde ne partageait pas la même vision des choses, que les autres ne possédaient pas forcément les mêmes goûts littéraires, et c'était pour cela que le jeune homme ne jugeait en rien son interlocuteur. C'était une simple question, comme il aurait pu lui demander quel était son plat favori.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nam Hanae Mu
Jeongsin Jeune


Informations
Messages : 157
Points : 2422
Age : 17 ans / 3 ans
Autres : Wushu (Arts Martiaux)

MessageSujet: Re: Parmi les livres (avec Nam Hanae Mu)   Lun 18 Juin - 16:38

    Mu aimait bien parler avec des gens de tout et de rien. Comme maintenant. En fait, c’est ce qu’il faisait la moitié de son temps. Il approchait un inconnu… et il commençait à parler. Cela faisait peur aux intéressés la plupart du temps… surtout que du haut de ses 180 centimètres, monsieur Nam peut être impressionnant, sans le faire exprès. Ses yeux perçants cernés n’arrangent en rien l’impression qu’il donne. Et le pire, c’est qu’il ne s’en rendait même pas compte ! Haeji lui répondait qu’il devait arrêté de faire ce genre de chose, que ce n’était pas bien et qu’il faisait peur aux gens… et qu’il risquait de s’attirer des ennuis ou pire, de tomber sur une mauvaise personne. Mais Mu n’arrêtait pas. il ne sait pas quoi faire d’autre quand Haeji n’est pas près de lui…

    Il sourit à son interlocuteur. Un grand sourire. Il avait vu juste ! Il était trop fort ! C’est vrai que scribe était la meilleure chose qui pouvait coller à ce gars ! Contrairement à lui qui avait toujours besoin d’actions et de bouger, son acolyte semblait apprécier le calme… Et peut-être également la solitude, qui sait ? Lui, par contre, ne pouvait pas se retrouver seul. Il ne supportait pas cela. Son coma l’avait trop obligé à rester seul pour qu’il puisse encore le supporter désormais. Surtout depuis qu’il avait retrouvé son frère. Être seul ? Lui ? Jamais ! Il ressemble beaucoup trop à un gamin qui s’agrippe à sa mère de ce côté-là. En fait, si on veut le décrire, on peut simplement dire que c’est un gamin dans un corps d’adolescent… avec l’âge réel d’un jeune adulte. Oui, en fait, ce n’était pas plus compliqué que cela. Il suffit d’ajouter que c’est un pro en arts martiaux pour corsé un peu le tout et c’était exactement sa description.

    Il fut heureux que l’autre décide de se mettre en face de lui et de s’asseoir… Cela voulait dire qu’il ne lui avait pas fait trop peur, n’est-ce pas ? Cela voulait dire qu’il voulait bien lui parler encore un peu ? Juste un peu ? Alors cela voudrait dire que Haeji avait menti au sujet qu’il ne voulait pas parlé aux inconnus parce que cela les dérangeaient… Non, Haeji ne mentait jamais. Ce n’était pas possible. Disons simplement que ce gars en face de lui était une exception ! Oui, exactement !

    En entendant la question de l’autre, il grimaça… Ouais, lire de gros bouquins sans image n’était pas trop son truc. « Je… lis pas trop des gros trucs… c’est trop compliqué… Et avant… » Chaque fois qu’il employait ce mot, il voulait dire « avant sa mort ». « Avant… je n’avais pas le temps… et surtout, je lis des livres en chinois, ici j’en trouve, mais ils sont pas intéressants… et…. J’arrive pas bien à lire le coréen… »

    Oui, il se débrouillait déjà limite pour parler cette langue, la lire et l’écrire, ce n’était pas encore ça. Loin de là, même ! Faut dire que la majorité du temps où il se trouvait en Corée, après avoir déménagé… et bien il était dans le coma. Ce qui n’aidait en rien son intégration dans le pays ou l’apprentissage de la langue ! Mais il avait tout de même bien avancer depuis sa mort. Cela allait mieux grâce au soutient d’Haeji. Il fallait bien, d’ailleurs ! Vu que ce dernier ne parlait pas un mot de chinois ! Cela aurait été trop complexe de parler à son frère sans qu’il n’améliore son coréen…

    « Toi, tu aimes beaucoup lire ! » Il avait dit cela avec le sourire. Ce n’était même pas une question, il voyait bien que son « nouvel ami » était du genre studieux et rats de bibliothèque, contrairement à lui ! Ouais… Mu a toujours été du genre tout dans les jambes et rien dans la tête. Ces professeurs désespéraient avec lui sans oser pour autant le gronder… Parce qu’il est si gentil, non ? Bizarre mais gentil…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yulyeong.1fr1.net

Contenu sponsorisé


Informations

MessageSujet: Re: Parmi les livres (avec Nam Hanae Mu)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parmi les livres (avec Nam Hanae Mu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yulyeong :: Le flood et Co :: Le grenier-