Yulyeong

Venez découvrir le monde des Fantômes...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When two soul are lonely ... { PV Mee Sook}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Kwan Moo Shin
Section Sciences


Informations
Messages : 37
Points : 2252
Age : 19 ans
Autres : 2e années ~ o/

MessageSujet: When two soul are lonely ... { PV Mee Sook}   Lun 4 Juin - 0:16


Moo Shin & Mee Sook ♛


Enfin, la journée semblait se terminer. Les cours finissaient, tout était parfait ! Moo Shin pourrait aller retrouver son nid douillet, dans son dortoir. La journée lui avait semblé longue, loin de sa guitare. Il ne savait pas vraiment quoi faire durant ses autres cours, sauf évidemment le cours de sciences, et il n'aimait pas rester à rien faire. Entendre parler les autres personnes de leur mésaventure avec un fantôme ? Non, cela n'était pas dans son champs d'intérêt. Ce genre de chose le soûlait, car lui, il avait reçu un tatouage pour pouvoir ressentir les fantômes, sauf que cela ne s'était pas produit. Moo Shin avait une rage noire envers le directeur, qui lui avait fait croire une chose impossible !
Le vieux schnock ! Il ne voulait pas vraiment le revoir, sauf peut-être pour lui dire sa façon de penser. Mais au risque de se faire jeter dehors de Yulyeong, alors qu'il avait promis à sa mère de terminer ses études là, il devait donc rester tranquille. Pour ça, il n'y avait pas tellement de problème; le jeune brunet n'était pas du genre provocateur envers les autres. Les seules fois, ce seraient qu'on vienne l'enquiquiner alors qu'il veut être seul ou qu'on lui parle de fantôme. Là. tout tourne au vinaigre, car il se choc à rien pour ce genre de chose. Alors, pour se faciliter la tâche et en comblant sa solitude, Moo Shin se réfugiait dans le Grand Parc, avec sa guitare. C'était son endroit favori. Il avait la sainte paix, il pouvait jouer son instrument à l'ombre d'un arbre et de se détendre au son de sa guitare. C'était ses seuls moments de joie dans sa vie, il faut dire... Rien ne l'avait rendu plus qu'heureux que de jouet cet instrument et la fois où il avait appris à jouer en compagnie de son père...

Trimballant son sac à dos sur son épaule, le brunet quitta la salle de science d'un pas las. À chaque fois qu'il repensait à son père, c'était toujours la même chose. La nostalgie l'envahissait et il se sentait de plus en plus seul. Mais la solitude, il l'avait toujours bien gérée... Donc, ce n'était pas un problème. Sauf que la nostalgie, c'était le sentiment qu'il détestait le plus ressentir. Ça le rendait faible et ça, il ne le voulait pas. Il était un combattant avec lui-même depuis fort longtemps ! Il ne pouvait donc pas se laisser avoir par ce sentiment déprimant !
Il traversa le couloir menant aux dortoirs des Sagikkun, puisqu'il faisait partie l'un d'eux, et il entra dans sa chambre, qu'il partageait, pour le moment, avec lui-même. Il déposa son sac sur le sol, tout près de son bureau de travail et s'affala sur son lit. Il posa son avant-bras sur son front et fixa le plafond. Que faire, maintenant que la journée était terminée ?
Il jeta un coup d’œil par la fenêtre. Oh. Il faisait encore soleil. C'est donc bon signe ! Il se redressa vivement dans son lit, prenant sa veste blanche, l'enfila et s'empara de son sac où était logée sa guitare. Il n'aimait pas trimballer sa guitare acoustique n'importe où sans sa protection. Déjà qu'une guitare comme celle-ci, elle n'aimait pas l'humidité, elle devait donc rester bien "cachée". Il porta la ganse sur son épaule, s'empara de ses clés qu'il avait déposé sur le bureau et sortit de sa chambre. Son humeur s'était adoucit depuis qu'il sentait son sac cogner contre son dos.
Il arriva à l'extérieur et marcha en direction du Grand Parc, là où il aimait bien se réfugier quand il souhaitait être seul. Il n'avait pas encore visité la chapelle, ni même le kiosque, mais il se dit que cela n'allait pas changer grand-chose à sa vie. Moo Shin n'était pas un curieux, sauf pour ce qui allait être de la vie future. Il était comme ça, il n'y pouvait rien. Quand il n'avait pas quelque chose qui n'était pas dans son champs d'intérêt, il ne s'y attardait pas.
Il se dirigea vers l'arbre qui était non loin de la forêt, son coin préféré et s'y assis, appuyant son dos contre l'écorce de l'arbre. Il leva les yeux au ciel et ferma les yeux un moment. Il sentit la douce brise venir caresser son visage et cela le détendit au plus haut point. Il ouvrit les yeux et attira son sac près de lui, retirant sa guitare à l'intérieur. Il chercha durant un petit moment son pic de guitare et le trouva niché tout au fond du sac. Il accorda ensuite son instrument et commença à gratter les premières notes de sa douce mélodie. Son père avait écrit la musique avant sa mort et Moo Shin y avait rajouté les paroles, un soir lorsqu'il s'était retrouvé seul dans sa chambre, jouant avec l'instrument. Seulement, les paroles lui étaient venus toutes seules en tête et il les avait écrit afin de les garder en souvenir.
Alors, en l'instant même, il rejoua la même chanson qu'à son habitude, chanson qui était dédiée à son père défunt...

«Neul ttoggat eun haneul e neul gat eun haru
Geudaega eomneun geo malgoneun dallajin ge eomneunde
Nan eut geuman sipeunde da ijeun deusi
Amuil aneun geut geuroke eusumiun salgopeunde

Geuriwo geuriwoseo geudaega geuriwoseo
Maeil nan honjaseoman geudaereul buleugo bulleo bwayo
Bogopa bogopaseo geudaega bogopaseo
Ije nan seubgwancheoleom geudae ileumman buleuneyo oneuldo »


Il gratta sur les cordes de sa guitare, fermant les yeux lorsqu'il sentit quelques larmes lui monter aux yeux. Il n'aimait pas être aussi émotif, mais il ne pouvait pas s'empêcher de réaliser à quel point il avait perdu un être cher, à qui il tenait, malgré le peu de temps qu'il avait passé à ses côtés. Moo Shin n'avait jamais eu de modèle masculin durant toute son enfance et le moment qu'il l'avait trouvé, il l'avait quitté quelques mois plus tard...
Il se berçait donc d'un côté à l'autre, suivant la lenteur de la mélodie qu'il créait avec son instrument. Les souvenirs se succédaient en lui et il se sentait bien. C'était bien la seule chose qui pouvait le rendre heureux, en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Yeong Mee Sook
Section Arts


Informations
Messages : 143
Points : 2276
Age : 17 ans

MessageSujet: Re: When two soul are lonely ... { PV Mee Sook}   Mer 6 Juin - 3:20

Bon ! Les classes étaient terminés, j'avais le cerveau mort parce que bon, z'étaient un peu compliqué ces classes. Ca faisait déjà deux ans que j'étais ici et j'en suis encore à essayer de comprendre le sujet de l'an passé. Bon d'accord, j'exagère, mais quand même... J'avais eu une classe d'art à la dernière période et c'était génial ! J'adorais dessiner, c'était ma passion et ça me permettait d'extérioriser. Extérioriser quoi ? Eh bien les sentiments en général, hein ! Autant le bonheur que la colère ou même... Certain dessins que j'ai fais ont une certaine neutralité. Pas souvent, c'est sûr, mais ça arrive ! La cloche avait donc sonnée, mais j'étais tellement concentré sur mon dessin que je n'ai pas quitté mon siège. Mon dessin il représentait une femme, une femme qui souriait. Elle souriait et regardait le monde devant elle parce qu'elle le trouvait beau. Il était détaillé le dessin, très détaillé. J'adorais les détails. Et la prof' aimait mes dessins, elle aussi. Donc voilà, je travaillais sur mon dessin, ajoutait des choses, en enlevait, voyait ce qui avait de mieux. Je le détaillais, je le façonnais comme je le voyais dans ma tête. Et cette femme c'était ma mère... Celle que j'avais perdu lorsque je n'avais que 4 ans. Elle est venu me voir, un petit peu plus tard. Pour me dire qu'elle nous aimait, mon père et moi. C'est tout ce dont je me souviens d'elle, mais maintenant son visage est gravé dans ma mémoire ! Oui et en plus, c'était la première fois que je voyais un fantôme...

Je continuai à dessiner, sans m'arrêter, complètement concentré alors que la pièce était vide. Le silence me pesait, je détestais le silence, ça me donnait des frissons. Je posai donc mon crayon et regardai autour de moi. Même le professeur était partit ! Super... Je m'étirai, soupirai et me levai finalement. Je rangeai mes trucs et pris mon cahier à dessin pour regarder celui que je venais de faire et je souris, satisfaite. Je n'étais pas du genre à me venter, mais ce dessin était magnifique. Je n'avais pas encore mit de couleur mais j'y comptais. Je fermai mon cahier à dessin et le mit dans mon sac, avec mes crayons que j'avais rangé dans une étui. Je me dirigeai vers le dortoir, où ma colocataire était sûrement. Nous allions sûrement écouter un film, ce soir ? Je lui demanderai si elle veux. Ça serait bien un film. Un truc romantique ~... Dans un monde parfait où tout était parfait ! Si on écoutait un film j'allais lui proposer un Disney... Ce sont les meilleurs, j'aime bien les contes de fées. Parce que ça diffère de la réalité, n'est-ce pas ? Ça diffère de la réalité et tout est beau. Pas comme dans la vie. Dans la vie c'est pas pareille. Dans la vie on fait confiance au gens et ils nous trahissent. C'est triste, non ? Mais dans les contes de fées c'est parfait. Tout est parfait. C'est pour ça que j'aime mieux me tenir avec les fantômes. Ils sont moins vivant, moins humain un peu. Et les humains c'est cruel parfois, non ? Parfois.

J'arrivai donc dans ma chambre, ouvrit la bouche pour saluer ma charmante coloc' mais celle-ci n'était pas là. Pas de film entre fille, alors ~. Je soupirai, déposai mon sac sur une chaise et me laissai tomber sur le lit, une moue boudeuse sur le visage. Erf... J'allais faire quoi maintenant ? Peut-être continuer à dessiner ailleurs. Je m'appuyai sur mes coudes pour voir par la fenêtre. Ahh soleeeiiiil ! Super ! Un sourire s'étira sur mes lèvres. J'allai m'asseoir sur le bord de la fenêtre et regardai dehors. Il faisait vraiment beau, c'est là que je devrais être, pas à l'intérieur. Et pourtant... je ne savais pas trop si j'avais envie de sortir. Bon d'accord, j'étais bien dans ma petite bulle, mais le soleil était trop tentant. Je me levai donc finalement, déterminée et prit mon sac avant où il y avait mon cahier de dessin et mes crayons, avant de sortir. Je me dirigeai vers le grand parc, parce que c'était l'endroit le plus susceptible à me fournir du soleil sans trop d'ombre ainsi qu'un banc, où je pourrai tranquillement dessiner. Sauf que j'arrivai là et je vis quelqu'un. Quelqu'un qui jouait de la musique comme personne, selon moi. Je le regardai gratter sa guitare. Je m'installai pas trop loin, mais pas trop proche. Pour ne pas qu'il ne me remarque. Comme ça je pourrai écouter sa musique tranquillement alors que je dessine. Je m'assis donc sous le soleil, question de sentir ses rayons sur ma peau. J'adorais ça. Alors je l'observai. Parce qu'il jouait de la musique, une musique vraiment incroyable, d'ailleurs, et parce que ce que je voyais était beau. Je sentais sa tristesse d'ici. J'étais désolé pour lui, je ne savais pas ce qui le tracassait, mais je remarquai une chose par contre. Il était comme moi sur un point. Il s'exprimait à travers son art. En l’occurrence, sa guitare. Donc voilà. C'était beau de voir quelqu'un s'exprimer comme ça, la scène était belle. Et sa musique aussi. C'est donc pour cette raison que je sortis mon cahier à dessin et mes crayons et que je commençai lentement à dessiner ses traits, sur le papier. Mais finalement... Je refermai le cahier et rangeai mes crayons. Pourquoi ? Parce que je préférais l'écouter que de me concentrer sur autre chose. Il avait un don, c'était sûr. Il était talentueux et ses doigts sur la guitare c'était... je ne comprenais pas. Bon, je n'étais pas particulièrement douée en musique, mais j'étais assez intelligente pour savoir si quelqu'un était talentueux. Et lui il l'était. Alors je fermai les yeux et apprécia le son, la mélodie. Tout simplement. Me balançant un peu, au même rythme que la musique... Puis la mélodie s'arrêta. J'ouvrai les yeux et fronçai les sourcils. Il était là, devant moi, les mains dans les poches. Je me raclai la gorge et le regardai. Je me levai - tout en échappant, bien entendu, ma tablette à dessin, qui tombai comme dans tout les mauvais film, exactement sur la page du dessin que j'avais commencé de lui - et ne voulu pas regarder par terre. C'était trop gênant, la tablette à dessin par terre, moi, prise en train de l'écouter comme une idiote.

''Euhm, je... Salut ?''

Dis-je finalement, en essayant d'avoir l'air un peu décontracté... Bon c'était un peu peine perdue, j'étais un peu nerveuse, oui les apparences étaient un peu contre moi, en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kwan Moo Shin
Section Sciences


Informations
Messages : 37
Points : 2252
Age : 19 ans
Autres : 2e années ~ o/

MessageSujet: Re: When two soul are lonely ... { PV Mee Sook}   Lun 11 Juin - 0:11


La mélodie... La musique... Le son qui sortait de sa guitare produisait sur lui un sentiment hors du commun. Si seulement il pouvait pratiquer ce genre de chose toute sa vie et devenir quelqu'un d'important au sein de la société grâce à ça... Cependant, ce n'était pas ce que souhaitait sa mère. Non, elle voulait qu'il poursuive dans une voie un métier sur lequel il pourrait mettre son intelligence à exécution. Bon, il ne lui en voulait tout de même pas, car, depuis qu'il était gosse, il avait toujours aimé tout ce qu'il y avait en rapport avec les sciences, que ce soit la nature ou bien la chimie/biologie. Il ignorait totalement vers quel bon métier il pourrait aller après ses études, mais pour le moment, cela lui importait peu. Et, pour le moment, il y avait la musique pour changer ses humeurs et le rendre heureux. De plus, cela l'entraînait vers un monde auquel personne ne pouvait y participer, sauf lui-même. La musique avait un don pour le calmer, même après une dure journée de cours intensive. Heureusement que, pour le moment, il n'avait personne qui partageait sa chambre dans le dortoir. Il pouvait jouer sa guitare aussi longtemps qu'il le souhaitait, sans empêcher quelqu'un de dormir. Et puis, ce n'était pas une guitare électrique, donc, pas de crainte de déranger tout le dortoir au complet !

Il termina donc de jouer sur les dernières notes de sa chanson, celle qu'il avait dédié à son père décédé, et il songea qu'il avait de la chance de pouvoir bien chanter, ainsi, il se sentait moins seul. Il n'était pas encore capable de gérer les émotions dans sa voix, car personne ne lui avait donné de cours spécifique sur le chant. Donc, il devait faire avec. Son père, cependant, lui avait montré quelques bases, bien qu'il s'était beaucoup plus concentré sur la façon de jouer de la guitare, les notes et tout. Même comment composer une chanson ! C'était donc une grande opportunité et un grand passe-temps qu'il avait. Moo Shin ne regrettait aucunement les derniers mois passés auprès de son père malade...
Ce fut donc sur ces pensées qu'il gratta la dernière note de sa mélodie et il prit une profonde inspiration. Il était totalement relaxe et il se sentait bien. Presque remis à neuf ! Il leva les yeux vers le ciel et laissa une pensée à son père. S'il n'avait pas encore pu rencontrer son fantôme, cela devait probablement dire qu'il était déjà au ciel, avec les autres membres de sa famille, morts avant lui. Moo Shin soupira. Il n'en revenait pas à quel point le directeur avait pu jouer avec ce genre de chose pour l'intégrer dans son Académie. Bon, il était vrai qu'il ne regrettait pas d'y être entrer, mais il était tout autant solitaire. Au grand malheur de sa mère. Moo Shin était comme ça. Il était sélectif avec les gens autour de lui, il n'y pouvait rien. Pas même les femmes l'intéressaient... Imaginez le malheur !

C'est alors qu'il décida d'aller se balader. Il n'avait pas envie de retourner au dortoir, car il savait qu'il allait se coucher, malgré les tas de devoirs qu'il avait à remettre pour le lendemain. Cela ne pressait pas, dans son esprit et tant qu'à vouloir seulement être dans son lit pour somnoler, c'était mieux qu'il prenne de l'air ! Il rangea donc son instrument dans son sac, le plaçant soigneusement afin qu'il ne se brise pas et fourra son pic de guitare tout au fond. Il faudrait qu'il aille en ville bientôt pour aller chercher un petit coffret pour placer ses pics, sinon, il allait finir par les perdre...
Décidé, il se leva, porta son sac à son épaule et contourna l'arbre auquel il était. Sauf que quelque chose attira son regard non loin; une jeune fille y était assise et venait d'ouvrir les yeux. Moo Shin la regarda, légèrement intrigué et mécontent de savoir que quelqu'un avait pu l'entendre... À moins qu'elle l'épiait ? Il fourra ses mains dans ses poches et la détailla. Elle était plutôt jolie, mais il ne savait pas pourquoi il restait là, à l'observer.
Puis, elle se leva, rapidement et son cahier tomba au sol. Au début, il ne s'y était pas attardé, mais une autre chose avait attiré son attention; un semblant de portrait de quelqu'un qui lui ressemblait. Il fronça les sourcils et releva ses yeux noisettes vers elle. Ouais... Elle devait certainement l'espionner... Elle le salua, mais il capta bien sa nervosité. Elle devait certainement pas s'attende à ce qu'il la trouve là.

- Salut... Ça t'arrive souvent de dessiner les gens à leur... insu ? demanda-t-il, d'une voix légèrement las et méprisante.

Disons que c'était la première fois que quelqu'un lui faisait ce genre de chose et il ne savait pas trop comment gérer la situation. Alors, il faisait comme à son habitude, faisant comme s'il s'en moquait et qu'il voulait démontrer qu'il n'était pas un accessoire pour les gens autour de lui. Il ne pouvait juste pas comprendre ce que les gens lui voulaient, alors qu'il ne les approchait même pas...
Sauf que la jeune femme, devant lui, qui était certainement très mal à l'aise, le déconcerta un peu. Il y avait quelque chose de spéciale chez elle, mais il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Il ne pouvait pas rester indifférent avec elle, comme à son habitude...

- Sauf que... tu as du talent. Mais, évite de me prendre comme modèle, si tu n'y vois pas d'inconvénient... poursuivit-il, en la regardant bien en face.

Il allait tout de même mettre quelques restrictions. Il ne voulait pas se retrouver dans le pétrin à cause de ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Yeong Mee Sook
Section Arts


Informations
Messages : 143
Points : 2276
Age : 17 ans

MessageSujet: Re: When two soul are lonely ... { PV Mee Sook}   Ven 15 Juin - 13:07

Il avait l'air de... ne pas trop m'aimer. Enfin, c'est compréhensible. Oh bon sang je suis trop pitoyable. J'aurais dû être subtile au moins ! Mais non... et il avait fallu que j'échappe ce cahier de dessin aussi. Un jour Woody Allen à dit ''Je ne sais pas si Dieu existe, mais s'il existe j'espère qu'il a une bonne excuse''. Bah moi aussi j'espère qu'il a une bonne excuse !! Comme je disais, le fait que j'étais là, à écouter sa musique et que je l'ai dessiné... Bah ça pourrait porter à confusion. Bon OK non, ça portait carrément à confusion.

« Salut... Ça t'arrive souvent de dessiner les gens à leur... insu ? »

Un petit rire nerveux s'échappa de ma bouche alors que je me grattais le derrière de la tête, mal à l'aise. Si ça m'arrivait souvent ? Trop souvent, en fait. Il fallait vraiment que j'arrête de dessiner tout le monde comme ça, sans qu'ils le sachent ! Mais c'est que, quand je dessine, j'essaie de capturer un moment, comme on fait avec un appareil photo. Sauf que moi j'ai pas d'appareil photo, j'utilise mes propres moyens, et d'habitude je réussi plutôt bien. Mais ça avait l'air de l'ennuyer. Je lui disais quoi, maintenant ? ''Ah oui désolé, je trouvais que c'était un beau moment alors j'ai décidé de le dessiner, ça ne te dérange pas trop j'espère !?'' ... Non, non j'allais pas lui dire ça.

« Sauf que... tu as du talent. Mais, évite de me prendre comme modèle, si tu n'y vois pas d'inconvénient... »

Il trouvait vraiment que j'avais du talent ? Sérieux, sérieux ? Je le regardais, les yeux pleins d'espoirs. Il était rare que je montre mes dessins. Je les avais montré à Xue Hua, parce qu'elle dessinait aussi. Au prof' d'art plastique, parce qu'enfin, pas trop le choix. Et à Kim Jea... Parce que lui il se rappelle du temps où tout ce que j'étais capable de dessiner c'était des bonhommes allumettes. Donc voilà, il était rare que je montre mes dessins, parce que je ne voulais pas nécessairement savoir l'opinion des gens. J'ai trop peur qu'ils rient de ce que je fais. Alors de savoir qu'il trouvait que j'avais du talent me fit énormément plaisir...

Sauf que je ne savais toujours pas quoi dire. La gente masculine m'intimide en général. Mais là, vue les circonstances, avec lui c'était encore pire... Il avait vue mes dessins. Il avait vue que c'est lui, que je dessinais. Donc oui... oui je me sentais encore plus intimidé que d'habitude ! Je me dépêchais de prendre mon cahier de dessine et de le ranger nerveusement dans mon sac. Je me racla la gorge, incertaine.

« Hum... je... je voulais pas désolé. Enfin, si mais... c'est que je trouvais juste que... que... enfin, t'inquiète pas, je ne le ferai plus. »

J'aurais voulu lui dire que c'était parce que j'avais trouvé la scène plus tôt, vraiment belle. Enfin, pas le fait qu'il souffre, mais le tout, quoi ! La musique, sa voix, l'expression sur son visage... une scène à dessiner, quoi. Mais son art m'avait vraiment touché et j'aurais aimé lui dire, mais j'avais beaucoup trop peur... j'avais déjà l'air assez étrange comme ça, il allait dire quoi si je lui disais ce que je viens de penser ?! Aish ! Il fallait vraiment que je fasse plus attention la prochaine fois que l'envie me vient de dessiner quelqu'un sans qu'il ne le sache.

« J'aime ta musique. »

Dis-je finalement, tout simplement. Parce que j'aimais vraiment ce qu'il faisait, c'est vrai quoi. Et puis, il avait bien dit ce qu'il pensait de mes dessins, alors je pouvais lui dire ce que je pensais de sa musique, non ?

« Enfin je veux dire... tu... tu as du talent toi aussi. C'est vraiment beau, ce que tu fais. »

Bon. Maintenant je lui avais dit ce que je pensais. Sauf que j'étais encore vraiment mal à l'aise. Je lui fis un petit sourire piteux et désolé, avant de ressortir ma tablette à dessin, arraché la page sur laquelle je l'avais dessiné et la lui donner.

« Tiens... garde le... »

Enfin, s'il le voulait ! Parce que bon, il n'aimait pas que je le dessine, donc forcément, il n'allait pas aimer le dessin, n'est-ce pas !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kwan Moo Shin
Section Sciences


Informations
Messages : 37
Points : 2252
Age : 19 ans
Autres : 2e années ~ o/

MessageSujet: Re: When two soul are lonely ... { PV Mee Sook}   Jeu 21 Juin - 1:56


On lui avait souvent dit qu'il ne fallait pas prendre des rêves pour des réalités. Mais, malgré tout, il ne pouvait pas rester indifférent face à elle... Il ne la connaissait pas, c'était peut-être même la première fois qu'il la voyait, qu'il lui parlait, mais quelque chose lui disait qu'il ne pouvait pas faire autrement qu'être moins brusque avec elle. Il n'avait jamais vraiment été d'une telle douceur avec quelqu'un... C'était la première fois que ça lui arrivait, depuis ses deux années passés dans cette Académie. Il devait certainement rêver. Elle devait être le fruit de son imagination, mais pourtant, elle semblait si réelle à la fois...
En fait, ce qui lui faisait croire qu'elle était réelle, c'était d'avoir vu ce cahier tomber sur le sol. Dans un rêve, le son n'aurait pas été aussi sec que ça avait été. Par contre, le fait de croire qu'il rêvait peut-être le troublait. Jamais il ne s'était retrouvé dans ce genre de situation et cela le mettait mal à l'aise. Pourquoi ne parvenait-il pas à être distant et froid, comme à son habitude ? Il observait donc la jeune demoiselle face à lui et il la complimenta néanmoins sur son œuvre, même s'il n'appréciait pas qu'il en soit le modèle.
Moo Shin sourit intérieurement en voyant ses yeux briller d'espoir après son compliment. Bon, il était vrai qu'il avait l'air d'une brute, mais il savait reconnaître les gens qui avaient du talent dans ce qu'ils faisaient. Il n'était pas idiot à ce point, tout de même...

Il la regarda se pencher et de prendre le cahier pour le serrer. Il trouvait cela assez comique, malgré tout. La jeune femme était gênée et lui, il restait là, presque indifférent après la vue du dessin. Il s'apprêtait à partir, quand soudainement, elle s'adressa à lui. Son long mutisme lui avait fait croire qu'elle ne dirait pas un mot, alors il en aurait profité pour s'éclipser, mais maintenant qu'elle ouvrait la bouche... Il devait rester.

« Hum... je... je voulais pas désolé. Enfin, si mais... c'est que je trouvais juste que... que... enfin, t'inquiète pas, je ne le ferai plus. »

Moo Shin arqua un sourcil, surpris. Bon, il ne devrait peut-être pas être surpris... C'était évident que lorsque quelqu'un dessinait, cela était automatiquement voulu... Mais, le reste de sa phrase l'intriguait. Elle avait une raison précise face à le prendre comme modèle à son insu ? Il aurait bien aimé savoir de quoi cela s'agissait. Il l'observa encore une fois, des pieds à la tête, tout en plissant légèrement des yeux. Pourquoi n'était-il pas capable de garder un air froid ? Enfin... Il avait l'impression d'être moins "lui" en ce moment.

« J'aime ta musique. »

Cette fois, il ne put s'empêcher de montrer son étonnement. C'était certainement la première personne qui mentionnait qu'elle aimait sa musique... En fait, il y avait que très peu de gens qui l'avait entendu jouer de la guitare, puis qu'il s'isolait à chaque fois... Mais, en son fort intérieur, Moo Shin se sentit choyé. Il était content de savoir que quelqu'un aimait sa musique. Il était flatté.

« Enfin je veux dire... tu... tu as du talent toi aussi. C'est vraiment beau, ce que tu fais. »

Pourquoi elle se justifiait, au fait ? Il ne pouvait le dire. Peut-être était-ce parce qu'elle craignait qu'il n'aime pas son commentaire ? Il ne pouvait pas vraiment le confirmer.

- Ah. Merci, c'est... gentil.

Il fit un petit sourire, comme pour appuyer qu'il appréciait son commentaire. Ouf... Sourire. C'était tout un sport, chez lui ! C'était quand, exactement, la dernière fois qu'il avait sourit ? Il l'ignorait. C'est alors qu'il la vit reprendre son cahier à dessin dans son sac. Que faisait-elle ? Il fut étonné de voir qu'elle arrachait une page et lui tendre. Ah... c'était son... dessin. Que voulait-elle qu'il fasse avec ça ?
Il alterna son regard noisette de la jeune femme à la feuille. Il pinça des lèvres, indécis.

« Tiens... garde le... »

Le... garder ? Nah, mais ! Pourquoi devrait-il garder une œuvre ?

- Tu... ne souhaites pas le garder ? dit-il, tout en haussant un sourcil.

Il guetta sa réaction, puis il croisa les bras. Il pencha légèrement la tête sur le côté, plissant des yeux.

- Et... si tu veux que je le garde... tu pourrais marquer ton nom dessus ? Je ne voudrais pas que quelqu'un pense que c'est moi qui l'ait fait.

Il se tut un moment, avant de reprendre ;

- Je n'aime pas m'attribuer des mérites que je ne possède guère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Yeong Mee Sook
Section Arts


Informations
Messages : 143
Points : 2276
Age : 17 ans

MessageSujet: Re: When two soul are lonely ... { PV Mee Sook}   Mar 3 Juil - 16:39

Il m'avait remercier lorsque je lui avais dit que j'aimais sa musique. Donc un grand sourire illumina mon visage aussi. Il avait l'air sympa au fond, je crois. Même si j'étais toujours intimidé. Il m'intimidait... ou... l'avais-je déjà dit ?? Oui, oui je crois que je l'ai déjà dit. Donc bref, j'avais arraché la page de mon cahier de dessin où je l'avais dessiné et je lui ai donné, en lui disant de le garder. Il me regarda, comme si j'étais la dernière des folles.

« Tu... ne souhaites pas le garder ? »

Je haussai les épaules. Honnêtement oui, j'avais envie de le garder, parce qu'il était vraiment génial, ce dessin. Et comme j'avais dit la scène qu'il représentait aussi. Mais il ne voulait pas que je le dessine, alors j'avais l'impression de... de brimer son intimité en le gardant, tient ! Bien que ce n'était pas vraiment le cas et je le savais... Non.. Non je voulais qu'il le garde. Je ne sais pas trop pourquoi, mais je voulais qu'il le garde. Mes dessins étaient sacrés en général, dans le sens où, comme j'ai déjà dit, je ne les montre à personne. La plupart du temps parce que j'avais peur des commentaires, peur de ce qu'ils allaient me dire, ceux qui voyaient mes dessins. Mais ce dessin là, il l'avait déjà vue et... et il l'avait aimé. Alors... il pouvait le garder. Je secouai donc la tête.

« Non... enfin, c'est toi qui est dessus, alors garde-le, d'accord ? »

Dis-je en lui faisant un sourire doux. Non mais vraiment, je voulais qu'il le garde. Enfin... huhum... Il ne prit pas tout de suite le dessin et croisa les bras en penchant sa tête sur le côté et plissant un petit peu les yeux.

« Et... si tu veux que je le garde... tu pourrais marquer ton nom dessus ? Je ne voudrais pas que quelqu'un pense que c'est moi qui l'ait fait. »

Mon nom ? Pourquoi est-ce qu'il... je hochai donc la tête, prit le dessin et le signai avec je l'admet, ma plus belle écriture. Oui, enfin, c'était pour aller avec le dessin. Alors que je mettais mon nom sur le dessin, il continua de parler, après ces quelques secondes de silences.

« Je n'aime pas m'attribuer des mérites que je ne possède guère... »

Je ne l'avais jamais vue dessiner, mais je savais que pour la musique, il en avait du talent. Je ne savais pas trop comment m'exprimer. Enfin, j'avais envie de m'excuser encore parce que... je l'avais épié, un peu. Mais maintenant que je le regardais... j'avais l'impression qu'il y avait quelque chose et je n'arrivais pas à savoir ce que c'était mais il y avait quelque chose qui me disait que... j'allais le revoir. Oui, non, mais je sais, on est à la même école donc c'est sûr qu'on allait se revoir, mais je veux dire... il... je ne sais pas. Je le regardai, presque intrigué, parce que... parce que je ne savais pas, justement. Comme si je découvrais quelque chose pour la première fois, presque aussi intrigué qu'un enfant. J'avais probablement l'air folle à le regarder comme ça et c'est pour cette raison que je me reprise et toussotai un petit peu. Je lui tendis le dessin pour qu'il le prenne cette fois, avec mon nom dessus.

« Je ne... t'ai jamais vue dessiner, mais pour ce qui est de la musique... t'es vraiment génial, tu sais ? »

Non mais c'était vrai... il avait du talent avec un grand T moi je dis... Il pouvait aller vraiment loin avec cette musique, je crois. Puis, je me rendis compte que je ne savais pas son nom, alors que lui oui, vue que c'était écrit sur le dessin, maintenant ! Enfin, pas que je voulais savoir son nom... bah en fait oui, parce que, je voulais mettre un nom sur le visage qui m'avait inspiré le dessin en question, n'est-ce pas ?

« Dis... Tu t'appelle comment, au fait ? »

Lui demandais-je en penchant un petit peu ma tête sur le côté et en le regardant encore toujours aussi intrigué ce qui admettons le, était stupide. Il était un être humain comme les autres, un homme comme les autres. Mais d'une manière ou d'une autre, d'une manière qu'en fait, je ne comprenais pas... bah il était pas pareille comme eux, non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kwan Moo Shin
Section Sciences


Informations
Messages : 37
Points : 2252
Age : 19 ans
Autres : 2e années ~ o/

MessageSujet: Re: When two soul are lonely ... { PV Mee Sook}   Mar 10 Juil - 20:53


Savoir qu'il gardait entre ses mains le dessin qu'avait fait la jeune femme un peu plus tôt rendait Moo Shin mal à l'aise. Pourtant, il n'avait pas à se sentir de la sorte et elle souhaitait à tout prix qu'il le garde. Bon, cela ferait un souvenir de sa part, mais d'un autre côté, il ne savait pas comment gérer la situation. D'habitude, il aurait fait en sorte qu'il n'était pas intéressé, il l'aurait laissé en plan et il aurait été froid envers elle. Pourtant, depuis le tout début de leur conversation, aucun signe de "méchanceté" n'avait fait son apparition. Pas même lorsqu'il l'avait surprise en train de l'écouter ! Il n'avait certes pas apprécier, mais il n'était pas devenu arrogant comme il le faisait si souvent avec les autres élèves de l'Académie. Mais bon, devrait-il se plaindre ? Faisait-il un pas vers l'amélioration ?? Il ne pouvait pas le dire.
Il se renseigna auprès de la jeune femme pour savoir si elle ne voulait vraiment pas garder le dessin. C'était pourtant son œuvre d'art et il se demandait ce que lui, pourrait en faire. Certes, c'était très bien fait, mais c'était lui sur le portrait... Cela lui faisait simplement étrange de garder un dessin sur lequel il était le modèle alors que c'était elle qui l'avait fait... C'était vraiment compliqué, comme situation. Oui, compliqué était le mot juste, car il n'avait pas l'habitude d'être gentil.

« Non... enfin, c'est toi qui est dessus, alors garde-le, d'accord ? »

C'est à ce moment qu'il croisa les bras, penchant la tête sur le côté, l'observant. Bon, d'accord, il allait garder le dessin, mais comme il le mentionna, il n'aimait pas s'attribuer les mérites des autres personnes. Alors, il exigea, si le terme était juste, la jeune femme à écrire son nom sur son dessin. Ainsi, cela faisait une technique très subtile de savoir son prénom. Sauf si c'était un "nom d'artiste".
Il remarqua l'étonnement dans son regard, mais Moo Shin n'en fit pas de commentaire. Il la regarda alors faire ce qu'il venait de lui demander; écrire son nom dessus. Il prit ensuite la feuille qu'elle lui tendait. Yeong Mee Sook. C'était un joli prénom. Et pourtant, je n'avais jamais entendu son nom nulle part. Bon, il était vrai qu'ils étaient dans la même Académie et qu'il ne prêtait jamais attention aux personnes qui l'entouraient, mais bon... Ce n'était qu'un détail.
Sauf qu'au bout de quelques moments, l'envie d'en savoir plus sur elle l'intriguait. Il aurait bien aimé savoir ce qu'elle faisait dans cet endroit, alors que c'était merdique. Enfin, avec ces histoires de fantôme que lui il ne parvenait pas à voir... Mais, est-ce qu'elle, elle parvenait à communiquer avec les esprits rôdant dans l'Académie ? Moo Shin n'était pas certain de vouloir savoir si elle parvenait à parler avec eux. Il aurait l'air vraiment imbécile à côté d'elle, alors que lui, il ne pouvait à peine les sentir...

« Je ne... t'ai jamais vue dessiner, mais pour ce qui est de la musique... t'es vraiment génial, tu sais ? »

Sa voix le tira hors de ses pensées et il releva son regard sur elle, délaissant ainsi sa contemplation de son œuvre. Toutes ces pensées seulement pour un prénom dessus.

- Ah bon ? Je ne peux que te remercier, car... tu es la seule, qui me complimente pour ma musique. Et pour le dessins, en fait.... Je suis vraiment nul.

Et elle était la seule à vraiment avoir entendu sa musique... enfin, si d'autres l'avait écouté, il ne s'en était pas rendu compte ou on ne le lui avait jamais dit... Il fit tout de même un petit sourire en coin suivant son propre commentaire, disant qu'il était nul en dessin. Ce n'était qu'une pure vérité. La seule chose qu'il parvenait à faire en dessin, ce n'était que des bonhommes allumettes. Pas très marquant comme "œuvre".

« Dis... Tu t'appelle comment, au fait ? »

Sur le coup, Moo Shin ne sut pas s'il avait envie d'ouvrir la bouche ou non pour le lui dire. Mais bon, c'était normal pour elle de savoir son nom, elle l'avait tout de même dessiné et probablement qu'elle voulait mettre un nom sur le modèle qu'elle avait utilisé. Il hésita un moment, car, personne ne lui avait vraiment demandé comment il s'appelait. Vue qu'il n'était pas tellement sympathique avec les autres, ils ne l'étaient pas plus envers lui...

- Moo Shin. Kwan Moo Shin.

Il replaça sa guitare sur son épaule. Aish... Cela commençait à devenir lourd, à force de rester debout et de ne rien faire d'autre. Il posa son regard sur le dessin et il décida de poser son sac au sol. Il fit glisser la fermeture éclaire de son sac et d'y mettre le dessin afin de ne pas le briser. Il le referma et le reposa ensuite sur son épaule.

- Merci encore pour... le dessin.

Aish ! Cela lui était trop étrange de remercier quelqu'un, autre que sa propre mère. Il se mordilla l'intérieur de sa bouche et regard autour d'eux. Bon.... Peut-être devrait-il partir. Il ne savait plus vraiment quoi dire pour engendrer une conversation; il n'avait pas l'habitude de parler avec quelqu'un.
Puis, par magie, quelque chose lui vint à l'esprit. Un sujet bien banale, mais tant qu'à faire une rencontre inattendue, autant le faire jusqu'au bout.

- Ça fait longtemps que tu es à l'Académie ?

Autant commencer par la base des choses, après s'être renseigné sur les prénoms. Il marcha jusqu'à l'arbre et posa son sac au sol avant de s'y assoir. Se reposer l'épaule un peu lui fera certainement du bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Informations

MessageSujet: Re: When two soul are lonely ... { PV Mee Sook}   

Revenir en haut Aller en bas
 

When two soul are lonely ... { PV Mee Sook}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Le soul Gardien, le vaisseaux des rebelles démoniaque
» !! ..: Poor Soul :.. !!
» Body & Soul
» Voyage trés cool !!! (PV Soul)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yulyeong :: Académie Yulyeong :: L'extérieur :: Grand parc-